ÉDITO d’A BILLEN – Esclavage en Libye: nos dirigeants européens sont des criminels…et notre silence fait de nous leurs complices!

ÉDITO d’A BILLEN – Esclavage en Libye: nos dirigeants européens sont des criminels…et notre silence fait de nous leurs complices!
Pour "je suis Charlie", les responsables africains étaient présents à Paris... Aujourd'hui, où sont nos responsables européens?

ÉDITO d’A BILLEN – Esclavage en Libye: nos dirigeants européens sont des criminels…et notre silence fait de nous leurs complices!

Il y a quelques jours j’ai commis un « papier » (Esclavage en Libye… je crie ma honte ! Nous sommes tous responsables, moi le premier), dans lequel je battais ma coulpe  de n’avoir pas réagi assez rapidement à ce scandale des esclaves en Libye. Tous les jours je vois les réseaux sociaux s’enflammer autour de ce sujet, essentiellement des personnalités d’origine africaine qui implorent leurs dirigeants de prendre les choses en main et d’aller rechercher leurs ressortissants qui souffrent dans des hangars où même la volaille la plus résistante ne survivrait pas.

Il aura fallu un reportage de CNN et de quelques images afin que la conscience de ces descendants d’esclaves (voir dans mon édito « Libye » la vidéo de Claudy Siar) réalise qu’effectivement un page abominable de leur Histoire était en train de se rejouer, sous leurs yeux. Ils s’organisent, se réunissent et lorsqu’ils manifestent comme dernièrement à Paris, ils sont accueillis par les forces de l’ordre et leur gaz lacrymogène. Pourtant, ils sont pacifistes…ils demandent juste la libération de leurs frères enchaînés de l’autre côté de la méditerranée.

Mais d’ailleurs, pourquoi avoir manifesté sous les fenêtres de l’Ambassade Libyenne, ce pays n’existe plus ! Les responsables de ce chaos sont français, américains, anglais, belges,… vous vous trompez de cible.

Nos dirigeants européens sont des criminels, allons-nous accepter de devenir leurs complices !

Grâce aux réseaux sociaux, nous découvrons petit à petit ce qui se cache derrière nos différentes actions militaires à travers le monde. Il y a seulement quelques années, nous étions bien obligés de croire ce que nous baratinaient les médias traditionnels, pour ne pas dire la « propagande » traditionnelle. Bon nombre d’entre nous étions persuadés que nos militaires se battaient pour défendre les plus faibles qui subissaient l’oppression de certains dirigeants maléfiques. Les réseaux sociaux nous ont ouverts les yeux, pratiquement toute la population occidentale sait pertinemment que si nous sommes allés en Irak, en Libye ou ailleurs, ce n’est certainement pas pour le bien être des populations dont le sort indiffère complètement nos dirigeants européens. Aujourd’hui, nous sommes conscients que ces guerres existent uniquement pour écouler des armes et munitions que nous produisons, et afin de mettre la main sur les richesses de ces pays. Plus personne n’est dupe, mais pris dans notre « train-train » journalier, nous laissons faire ces « Chefs de Guerre » qui, cachés derrière leur bureau « antiatomique », décident de la mort de milliers d’innocents, femmes et enfants compris.

Aujourd’hui, les choses doivent changer, nous ne pouvons plus fermer les yeux face à ces quelques images qui nous sont jetée en pleine figure. Ce qui se passe en Libye n’est pas le problème des africains, c’est le problème de l’humanité toute entière ! Et si les africains en appelle à leurs dirigeants, à leurs frères noirs, c’est qu’ils savent qu’ils n’ont plus rien à espérer de notre côté. Les dirigeants blancs sont juste bon à venir en Afrique pour y donner des leçons de démocratie, de droit de l’homme, de gouvernance, … « faites ce que je dis, pas ce que je fais » !

Maintenant, il est de notre devoir de nous désolidariser de ces « col blancs » européens qui nous font porter la honte de leurs actes. Nous les avons choisi pour qu’ils deviennent nos dirigeants, nos représentants, pas pour qu’ils soient les initiateurs de telles actions. En achetant ces camps de la mort en Libye, nos dirigeants européens sont devenus les « Ponce Pilate » des temps modernes… « ils s’en lavent les mains ! »

Nous devons aujourd’hui nous joindre à nos frères africains pour que de telles barbaries ne s’inscrivent pas à nouveau dans les manuels scolaires. Nous ne voulons pas voir nos enfants et petits-enfants, déshonorés par nos actes manqués. Nos chères petites têtes blondes doivent être fières de leurs parents ou grands-parents lorsqu’elles apprendront à l’école qu’ils ont réussi à changer l’Histoire, lorsqu’elles apprendront qu’ils ont réussi à sauver des milliers d’êtres humains victimes de quelques décideurs et penseurs téléguidés par des lobbyistes, tout en étant des accros au fric.

Nos intellectuels, nos penseurs, BHL et consorts… on ne vous entend pas !

Où sont nos intellectuels, défenseurs des droits de l’homme, BHL et autres…on ne les entend pas ! Évidemment BHL préfère défier le sifflement de balles fictives sur un champ de bataille virtuel, entouré de photographes metteurs en scène, plutôt que d’aller à la rescousse d’un camp de réfugiés. Aller en Libye, avec une équipe de tournage, affronter ces pauvres migrants affamés et agonisants c’est une autre paire de manches… la BHL ne pense plus, il veut sauver sa peau !

De toute évidence, BHL aime se mettre en scène et c’est pour lui faire un immense honneur que nous l’avons mis aujourd’hui, en première ligne. Les autres intellectuels ne valent pas mieux, ils ne s’expriment pas, ils restent terrés dans leur univers confortable et ne veulent en aucun cas se mouiller pour ces esclaves du 21ième siècle, ou ces migrants qui périssent en Méditerranée. Le devise qui est devenue la leur c’est « courage, fuyons ! ».

« A quelque chose, malheur est bon », à condition d’en tirer les bonnes leçons !

Les africains rêvent de l’Europe, c’est un peu leur « Eldorado » à eux, ce territoire imaginaire où chacun vit dans l’abondance et la richesse absolue. Pour atteindre ce « miroir aux alouettes », beaucoup risquent leur vie au bout d’un voyage interminable semé de multiples embuches. La plupart d’entre eux portent sur leurs épaules l’espoir de toute la famille restée au pays. Les foyers pauvres se sont encore « appauvris » pour récolter l’argent nécessaire à atteindre ce qui en définitive ne sera qu’un « mirage ». Pour ceux qui fuient les conflits, ils devraient être accueillis au même titre que l’ont été les européens qui « déguerpissaient » de chez eux lors de la dernière guerre mondiale… alors qu’un « âne ne trébuche pas deux fois sur la même pierre » et n’oublie pas son histoire, les européens ne se rappellent plus de rien !

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

ÉDITO d’A BILLEN – Esclavage en Libye: nos dirigeants européens sont des criminels…et notre silence fait de nous leurs complices!




  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  



ÉDITO d’A BILLEN – Esclavage en Libye: nos dirigeants européens sont des criminels…et notre silence fait de nous leurs complices!




  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  




ÉDITO d’A BILLEN – Esclavage en Libye: nos dirigeants européens sont des criminels…et notre silence fait de nous leurs complices!

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
ÉDITO d’A BILLEN – Esclavage en Libye: nos dirigeants européens sont des criminels…et notre silence fait de nous leurs complices!

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •