Benjamin Mkapa : « …alors que les parcs sont dégradés en Afrique, le Rwanda est à la pointe de la conservation de la vie sauvage »

Benjamin Mkapa : « …alors que les parcs sont dégradés en Afrique, le Rwanda est à la pointe de la conservation de la vie sauvage »

Benjamin Mkapa : « …alors que les parcs sont dégradés en Afrique, le Rwanda est à la pointe de la conservation de la vie sauvage »

Monsieur Benjamin Mkapa, ancien Président de la République de Tanzanie, est heureux que le Rwanda prenne la tête de la conservation de la faune sauvage alors qu’ailleurs,  les parcs sont dégradés et réduits.

Monsieur Mkapa est coprésident de la « Fondation Africaine pour la Faune » (AWF). Il était, ce mercredi, l’invité d’honneur d’un événement au cours duquel l’AWF a fait don de 27,8 hectares au Parc National des Volcans du Rwanda.

«Je suis ravi, en tant que coprésident de l’African Wildlife Foundation, de participer au don de cette propriété au Gouvernement qui a fait preuve d’un engagement audacieux et d’un leadership en matière de conservation», a déclaré Monsieur Mkapa.

Le Parc abrite les 540 gorilles de montagne, une espèce menacée, uniquement disponible au Rwanda, en Ouganda et en République Démocratique du Congo.

«Les dirigeants africains, trop souvent, parce qu’ils manquent de vision et d’engagement en matière de conservation, prennent des décisions qui conduisent à la dégradation de notre patrimoine naturel et de nos atouts inestimables,», a déclaré Monsieur Mkapa.

Pour Mkapa, l’avenir c’est responsabiliser et engager les communautés dans la conservation.

« Et aujourd’hui, au moment où les parcs sont dégradés et réduits en Afrique, le Rwanda est à la pointe de la conservation de la vie sauvage », a-t-il déclaré.

« Cela demande de la prévoyance et du leadership et je félicite le Gouvernement du Rwanda et plus particulièrement, le Président Kagame. »

Situé sur une propriété de 16 000 hectares dans la partie nord du Rwanda, le Parc National des Volcans qui va maintenant s’étendre à 16 027 hectares, est le refuge des gorilles rares de montagne menacés et des singes dorés.

Selon les statistiques du dernier recensement des gorilles en 2010, il y avait 480 gorilles dans le massif des Virunga et plus de 60% d’entre eux se trouvaient au Rwanda.

Cependant, lors de la dernière cérémonie de baptême des gorilles, le RDB a déclaré que le Parc National des Volcans du Rwanda contient 419 gorilles et prévoyait que le nombre de gorilles atteindrait 540 dans le recensement actuel qui sera bientôt publié.

« Le don d’aujourd’hui au Parc National des Volcans est une étape majeure dans la consolidation des acquis de la conservation du Rwanda au profit des communautés d’aujourd’hui et des générations futures », a déclaré Clare Akamanzi, PDG du Rwanda Development Board (RDB).

« Nous profitons directement de ces merveilleux animaux grâce à la conservation des gorilles et au tourisme. »

Dans ses remarques, Monsieur Benjamin Mkapa a déclaré qu’au cours des dernières décennies, l’Afrique a connu de graves crises de braconnage, qui sont toujours suivies par la perte de l’habitat des parcs.

Ceci s’ajoute au changement climatique qui continue de constituer une grande menace pour les zones naturelles.

« Moi et le Président Kagame partageons un amour profond pour la conservation », a déclaré Monsieur Mkapa en félicitant le Rwanda pour sa réussite en matière de conservation.

« Ce qu’a fait le Président Kagame démontre qu’un pays peut soutenir une économie robuste et un bon développement des infrastructures tout en protégeant l’environnement. »

Au cours des neuf dernières années, selon le « RDB », les revenus provenant de la conservation des gorilles de montagne et du tourisme qui en résulte ont apporté 107 millions de dollars aux coffres de l’Etat.

L’année dernière, plus de 600.000 USD ont été distribués par « RDB » à plus de 158 projets communautaires à travers le Programme de Partage des Revenus.

Ceci devrait augmenter cette année suite à la décision du Gouvernement en 2017, d’augmenter le Programme de Partage des Revenus de 5% à 10% de tous les revenus du tourisme.

 


Benjamin Mkapa : « …alors que les parcs sont dégradés en Afrique, le Rwanda est à la pointe de la conservation de la vie sauvage »




Benjamin Mkapa : « …alors que les parcs sont dégradés en Afrique, le Rwanda est à la pointe de la conservation de la vie sauvage »





Benjamin Mkapa : « …alors que les parcs sont dégradés en Afrique, le Rwanda est à la pointe de la conservation de la vie sauvage »

Benjamin Mkapa : « …alors que les parcs sont dégradés en Afrique, le Rwanda est à la pointe de la conservation de la vie sauvage »