Le cinéma rwandais fait ses débuts au « Festival International du Film » de Berlin

Le cinéma rwandais fait ses débuts au « Festival International du Film » de Berlin
Samuel Ishimwe Karemangingo (R) avec une équipe de tournage sur le plateau.

Le cinéma rwandais fait ses débuts au « Festival International du Film » de Berlin

Pour la première fois, un film rwandais sera projeté au « Festival International du film » de Berlin, en Allemagne.

« Imfura », une coproduction du cinéaste local, Samuel Ishimwe Karemangingo, a été sélectionné pour rivaliser avec 21 courts métrages de fiction de 17 autres pays au festival de cette année, qui se tiendra du 15 au 25 février à Berlin, en Allemagne.

La cérémonie de clôture et de remise des prix aura lieu le 24 février dans la capitale allemande.

Le Festival a été fondé en 1951 à Berlin-Ouest.  Cette année marque la 68ème édition de ce festival mondialement reconnu.

Au total, 22 films provenant de 18 pays seront en compétition pour « l’Ours d’or et d’argent », ainsi que le « Prix du Court Métrage Audi », d’une valeur de 20 000 € (plus de 20 millions de RWF) et une nomination pour les « European Film Awards ».

« Imfura » est l’histoire d’un jeune homme, Gisa, qui se rend au village de Nkora, d’où était originaire sa mère qui a disparu pendant le Génocide. Bientôt, il est pris dans une querelle de famille sur le sort des ruines d’une maison construite par sa mère.

Pris dans les contradictions d’une société en mutation, Gisa, qui a presque le même âge que le nouveau Rwanda, cherche à redécouvrir sa part de la mémoire collective d’un passé qui lui appartient, mais qui lui est aussi très lointaine.

Les membres de l’Amicale locale du film se sont rendus sur les réseaux sociaux pour vanter les mérites de cinéaste rwandais, Samuel Ishimwe Karemangingo.

« Ishimwe » ne pouvait pas être joint pour un commentaire en temps de presse, mais Mutiganda wa Nkunda, un autre cinéaste local avait ceci à dire :

« Ceci est énorme pour lui (Ishimwe) en tant que cinéaste de voir son film sélectionné en compétition dans ce prestigieux Festival International du Film. Mais pas seulement lui, ceci signifie beaucoup pour nous les Rwandais, d’avoir un film sélectionné pour la première fois au festival. Ce festival est un rêve pour de nombreux cinéastes de part le monde entier. Et ceci, je l’espère, est une excellente présentation de notre pays, le Rwanda ».
Cette année, les membres du Jury International de courts métrages sont : Diogo Costa Amarante le cinéaste portugais et lauréat de l’Ours d’or du meilleur court métrage à la Berlinale 2017, Mark Toscano le cinéaste et conservateur américain et Jyoti Mistry le cinéaste et universitaire sud-africain.

Le Président du Jury est le cinéaste allemand Tom Tykwer.

Le programme du festival de cette année débutera le 6 février par une conférence de presse qui lancera officiellement le festival, suivie d’une cérémonie d’ouverture le 15 février. Entre le 15 et le 23 février, il y aura un marché européen du film, une des pierres angulaires du festival.

C’est un rassemblement international de l’industrie cinématographique qui réunit des acheteurs et des vendeurs, des producteurs, des distributeurs de films, ainsi que des financiers. La Télévision mondiale ainsi que des nouveaux médias seront présents afin de rester au courant des dernières productions et développements de la scène cinématographique mondiale, négocier les droits des films et créer ou favoriser le réseau d’affaires.

Karemangingo est un jeune cinéaste talentueux, dont la courte fiction, Imfura, a été sélectionnée pour un festival international du film.




Le cinéma rwandais fait ses débuts au « Festival International du Film » de Berlin

Le cinéma rwandais fait ses débuts au « Festival International du Film » de Berlin