Les Ministres des Finances vont discuter des progrès de l’autofinancement de l’Union Africaine

Les Ministres des Finances vont discuter des progrès de l’autofinancement de l’Union Africaine

Les Ministres des Finances vont discuter des progrès de l’autofinancement de l’Union Africaine

La Commission de l’Union Africaine, en collaboration avec le Ministère des Finances et de la Planification Economique du Rwanda, a organisé une réunion du Comité des dix Ministres des Finances (F10) chargé du Financement de l’Union Africaine,.

La réunion qui se tiendra à Kigali le 13 janvier 2018 examinera les progrès réalisés dans la mise en œuvre de la décision des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Africaine de mettre en place un prélèvement de 0,2% sur l’importation, en faveur du financement de l’Union Africaine.

Selon une déclaration, la réunion prévue fait suite à celle qui s’est tenue à Addis-Abeba, en Ethiopie en août de l’année passée. Au cours de réunion les Ministres avaient formulé des recommandations sur, entre autres, la nécessité d’élaborer un ensemble de règles pour établir une gestion financière claire et des principes de responsabilité, la nécessité de revoir le régime des sanctions sur le paiement des contributions mises en recouvrement et la nécessité de revoir le barème actuel des quotes-parts pour un partage plus équitable du fardeau du budget de l’Union.

Les Ministres ont également demandé que le Comité soit élargi, de dix à quinze, afin d’accueillir les pays qui contribuent davantage au budget de l’Union. Les Ministres ont en outre exprimé le besoin que le « F10 » joue un rôle de surveillance dans les processus budgétaires de l’Union.

Cette réunion examinera et adoptera les documents techniques qui ont été élaborés conformément à ces recommandations. Il examinera également les projets de décisions qui seront présentés à l’Assemblée des Chefs d’État et de Gouvernement à la fin du mois à Addis-Abeba, en Éthiopie.

Le New Times comprend qu’en décembre 2017, la Commission de l’Union Africaine comptait 21 États membres qui étaient à différents stades dans la mise en œuvre du mécanisme d’autofinancement de l’UA, adopté en 2016 à Kigali lors du 27ème sommet de l’UA.

Le progrès

Le mécanisme conçu par un groupe d’experts dirigé par le Dr Donald Kaberuka permettra au continent de se détacher progressivement du financement externe, en particulier pour ses coûts opérationnels.

Sur ces 20 membres, 14 avaient déjà commencé à percevoir la taxe de 0,2 sur les importations et à déposer les fonds sur un compte dédié à l’UA ouvert dans leurs Banques Centrales respectives.

Ces pays comprennent le Kenya, l’Éthiopie, le Rwanda, le Tchad, Djibouti, la Guinée, le Soudan, le Maroc, le Congo Brazzaville, la Gambie, le Gabon, le Cameroun, la Sierra Leone et la Côte d’Ivoire.

D’autre part, le Ghana, le Bénin, le Malawi et le Sénégal ont initié des processus légaux et administratifs internes pour permettre la mise en œuvre de la décision. Malgré leurs contraintes économiques et juridiques nationales, l’Ile Maurice et les Seychelles ont également indiqué leur adhésion aux principes de financement de l’Union.

« A bien des égards, le choix de Kigali comme lieu de cette rencontre a une signification symbolique dans la mesure où la décision d’appliquer les 0,2% a été prise ici à Kigali lors de la Retraite Spéciale des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Africaine en Juillet 2016 », précise le communiqué.

En outre, le Président Paul Kagame a été chargé de diriger le processus de réformes en cours à l’Union Africaine et il devrait également assumer la Présidence de l’Union Africaine pour l’année 2018 lors du Sommet des Chefs d’État et de Gouvernement qui se tiendra à Addis-Abeba, en Éthiopie, plus tard ce mois-ci.

Le « F10 » comprend dix pays représentant les cinq régions de l’Union Africaine : le Tchad et Le Congo pour l’Afrique centrale, l’Ethiopie et le Kenya pour l’Afrique de l’Est, L’Algérie et l’Egypte pour l’Afrique du Nord, la Côte d’Ivoire et le Ghana pour l’Afrique de l’Ouest, l’Afrique du Sud et le Botswana pour l’Afrique australe.

Le Cameroun, le Nigéria et le Maroc participeront également à la réunion en raison de l’intérêt qu’ils ont manifesté à être inclus dans le Comité, indique le communiqué.

  •  
    16
    Partages
  • 16
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  




Les Ministres des Finances vont discuter des progrès de l’autofinancement de l’Union Africaine

  •  
    16
    Partages
  • 16
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Les Ministres des Finances vont discuter des progrès de l’autofinancement de l’Union Africaine

  •  
    16
    Partages
  • 16
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •