Une Société informatique créée par des jeunes rwandais décrochent un contrat important chez Volkswagen

Une Société informatique créée par des jeunes rwandais décrochent un contrat important chez Volkswagen

Une Société informatique créée par des jeunes rwandais décrochent un contrat important chez Volkswagen

Lorsque Volkswagen a annoncé qu’une partie de son investissement de 20 millions de dollars au Rwanda incluait le déploiement d’une solution de mobilité, la plupart des gens auraient imaginé qu’ils allaient venir avec une firme internationale de renom en informatique possédant des décennies d’expérience.

Cela n’a pas été le cas. Au lieu de cela, ils ont porté leur choix sur une équipe de jeunes rwandais qui travaillent à partir d’un petit bureau à Kacyiru (Kigali).

Volkswagen a choisi une start-up technologique locale, « Awesomity Lab », pour développer une plate-forme de solutions de mobilité qui pourrait changer la propriété et l’utilisation de la voiture dans le monde entier.

L’entreprise est composée de huit jeunes d’une vingtaine d’années, dont quatre qui ont commencé en 2016, diplômés du même lycée, Lycée de Kigali. Ensuite ils ont rejoint un « club de code » organisé par « DMM Hehe Ltd », qui a été fondé par la jeune entrepreneur technologique Clarise Iribagiza.

Le groupe d’amis a ensuite créé une entreprise sans capital, mais possédant le top en termes de diplômes universitaires et de titres de compétences.

Monsieur Lionel Mpfizi, le chef d’équipe, a déclaré au New Times qu’après le programme boursier, ils ont décidé de créer leur entreprise.

« L’entreprise a officiellement été fondée en janvier 2016. Nous sommes tous allés au même lycée (LDK) et après le lycée, nous avons eu le privilège de rejoindre un « club de code » organisé par « Hehe Labs » et nous avons été diplômés grâce à leur programme de bourses en 2015 », a-t-il déclaré.

Leur domaine d’expertise étant les applications mobiles et Web, ils ont décidé de se faire un nom.

« Le seul capital que nous avions était nos connaissances et notre détermination. Nous partagions tous le même objectif de transformer « Awesomity » en quelque chose de grand et c’était suffisant pour nous aider à démarrer », a déclaré Mpfizi

Leur grand tournant

Le groupe a ensuite mis en œuvre deux projets internes développant des solutions dans les domaines de la santé et de l’éducation, ainsi que dans des tâches pour des clients au Rwanda et dans toute la région.

La vague a commencé à monter en février l’année dernière quand ils ont été présentés à Volkswagen par le « Rwanda Development Board ».

Les représentants de Volkswagen ont été impressionnés par leur curriculum vitae et leur portfolio et les ont invités à participer à un processus d’appel d’offres concurrençant de multiples firmes internationales.

« Puisque l’un des projets sur lequel nous avons travaillé est une application de covoiturage, nous avons été invités à cette réunion avec plusieurs autres entreprises locales. VW a été impressionnée par nos travaux antérieurs et ils nous ont ensuite invité à participer à leur appel d’offres. C’était un processus extrêmement long avec de nombreuses sociétés internationales impliquées, mais « Awesomity » avait la meilleure offre en termes de prix et de qualité », explique Monsieur Mpfizi.

Sans révéler les détails de l’opération, la société affirme qu’elle est désireuse de développer des plates-formes qui peuvent être pertinentes à travers le monde.

« Cet accord est important pour notre entreprise, nous sommes fiers d’avoir accompli quelque chose qui contribuera au développement de notre pays. Cet accord nous a donné de la crédibilité et de la visibilité au niveau international », ajoute-t-il.

Parmi les réajustements qu’ils veulent faire il y a l’élargissement de leur équipe à environ 12 personnes pour mieux gérer les tâches à accomplir.

Selon Monsieur Thomas Schafer, Directeur Général de « Volkswagen Afrique du Sud », les tâches qui attendent l’équipe, comprennent le développement de solutions qui permettent le partage de véhicules communautaires, le covoiturage et le partage de voitures publiques entre autres.

Le premier service sera le covoiturage communautaire qui comptera environ 150 véhicules et devrait être lancé au deuxième trimestre de 2018.

Le deuxième aspect de la solution de mobilité implique un service de transport routier avec environ 150 véhicules prévus à moyen terme qui seront lancés en 2018.

Vers la fin de 2018 ou au début de 2019,  VW proposera également un modèle public de covoiturage avec environ 250 voitures, suivi d’un service de navette et, plus tard, d’un partage de voitures entre pairs, où les propriétaires de voitures peuvent donner leurs voitures pour l’utilisation et gagner de l’argent dans le processus.

 

 

  •  
    133
    Partages
  • 133
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  




Une Société informatique créée par des jeunes rwandais décrochent un contrat important chez Volkswagen

  •  
    133
    Partages
  • 133
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Une Société informatique créée par des jeunes rwandais décrochent un contrat important chez Volkswagen

  •  
    133
    Partages
  • 133
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •