Les autorités ont consacré 2,5 milliards Rwf pour développer les marais de Rugende - PanorActu

Les autorités ont consacré 2,5 milliards Rwf pour développer les marais de Rugende

Les autorités ont consacré 2,5 milliards Rwf pour développer les marais de Rugende
Le ministre d'État à l'Agriculture, Fulgence Nsengiyumva (R), parle aux agriculteurs et aux fonctionnaires lors de l'évaluation des travaux de Rugende Marshaland vendredi dernier.

Les autorités ont consacré 2,5 milliards Rwf pour développer les marais de Rugende

Selon les autorités, les marais de Rugende, qui chevauchent les trois districts de Kicukiro, Gasabo et Rwamagana, seront développés et utilisés pour la multiplication des semences de maïs, la culture du riz, des légumes et du fourrage pour les vaches.

Environ 120,5 hectares seront utilisés pour la multiplication des semences de maïs, 120 hectares pour le riz, 137,4 hectares pour les fermes bovines et 6,5 hectares pour les légumes.

Parlant du site marécageux, Monsieur Fulgence Nsengiyumva, Ministre d’État à l’Agriculture, a déclaré la semaine dernière, que l’utilisation d’une partie des marais pour la multiplication des semences de maïs est en accord avec la volonté du Gouvernement de produire localement des semences afin de réduire ou éliminer leurs importations, qui parfois n’étaient pas appropriées ou arrivaient en retard chez les agriculteurs à cause des procédures d’importation.

Selon les responsables du Ministère de l’Agriculture, le « Programme d’Appui au Secteur Rural » (RSSP), qui se concentre sur le développement des marais dans le pays, la culture des marais devrait commencer à partir du 22 février 2018 et s’achever le 15 mars afin de produire à temps en vue de la mise en œuvre de la saison agricole B pour 2018.

Les marais s’étendent sur 400 hectares et bénéficieront à 844 habitants, dont 447 femmes issues des trois districts.

Les activités de développement des marais ont commencé en mars 2016 pour s’achever en mai 2017, alors que le barrage se terminait en octobre 2017.

Environ 2,5 milliards Rwf ont été consacrés pour le développement des marais, dont 1,5 milliard destiné à la construction du barrage et plus de 100 millions Rwf, utilisés pour mettre en place des infrastructures de manutention post-récolte, a déclaré Monsieur Ramazan Bizimana, ingénieur en développement maraîcher chez RSSP.

« Notre premier engagement en tant que Ministère est d’assurer la sécurité alimentaire des Rwandais. Nous devrions faire de notre mieux et collaborer avec toute entité concernée afin que nous ayons assez de nourriture pour chaque Rwandais et pour tous ceux qui résident au Rwanda », a déclaré Monsieur Nsengiyumva.

Les agriculteurs qui multiplieront les semences recevront des semences de base du « Rwanda Agriculture Board », qu’ils multiplieront pour produire des semences certifiées qui seront ensuite données aux agriculteurs. Les graines de base devraient être payées en espèces.

Mais Monsieur Jean Gahozaho, président d’une « Coopérative de Multiplicateurs de Semences Améliorées » à Rugende Marshland, a déclaré que bien qu’ils se soient engagés à dupliquer les semences, ils manquaient de financement pour les acheter ainsi que les engrais nécessaires car les agriculteurs ont arrêté leurs activités quand le marais était en cours de réhabilitation.

La coopérative compte 350 membres, dont 191 femmes. Il a dit que les agriculteurs ont subi des pertes pendant la sécheresse, parce qu’ils n’avaient pas d’eau pour irriguer leurs cultures.

Selon Monsieur Gahozaho, les agriculteurs ont fait de leur mieux et ont, sous la subvention du Gouvernement, acheté environ 17 machines d’irrigation pour plus de 3 millions Rwf, afin de lutter contre les effets de la sécheresse sur les cultures.

Dr Jeanne Nyirahabimana, Maire du district de Kicukiro, a déclaré vouloir impliquer les « Coopératives d’Épargne et de Crédit » (COOPEC) afin que les agriculteurs puissent obtenir des semences et des engrais qu’ils pourront payer plus tard.

Elle a déclaré que disposer d’environ 130 hectares de terres pour multiplier les semences de maïs est une tâche très exigeante en termes de compétences, ce qui nécessite une assistance technique de la part du ministère de l’Agriculture.

« Il est nécessaire que le district et le MINAGRI fournissent plus de soutien aux agriculteurs pour lutter contre les maladies telles que la chenille légionnaire, et ceci afin de produire des semences de qualité », a-t-elle déclaré.

Madame Beatrice Niyokwizigirwa, responsable de l’inspection des semences de la « Commission Rwandaise de l’Agriculture » (RAB), a déclaré qu’elle assurerait la surveillance de la culture de maïs à tous les stades de croissance, de sorte que la qualité des semences sera atteinte.

D’après les chiffres du « RAB » pour 2017, le Rwanda importe environ 3 000 tonnes de semences (maïs hybride, blé et soja), d’une valeur d’environ 3 milliards Rwf par an.

« Les graines que vous multiplierez seront données à de nombreux agriculteurs pour la culture. Vous devrez donc faire des efforts », a-t-il déclaré aux multiplicateurs.

Le barrage qui a été construit dans le cadre du développement du marais couvre une superficie de 29,5 hectares et peut irriguer plus de 400 hectares.

Le barrage, capable de stocker environ 1,32 million de mètres cubes d’eau, contribuera à la production de récoltes en toutes saisons, y compris la saison sèche, selon Monsieur Nsengiyumva.

Monsieur Nsengiyumva a souligné que les agriculteurs devraient optimiser les marais afin de bien faire fructifier les fonds que le Gouvernement a utilisés pour préparer le terrain.

« Nous devrions avoir les moyens d’irriguer les cultures prioritaires pendant la saison sèche afin que nous puissions maximiser leur potentiel de production, et ceux qui cultivent de telles cultures devraient le faire avec professionnalisme », a-t-il observé.

Selon les chiffres du « Rwanda Agriculture Board » la production moyenne de riz par hectare est de 5,5 tonnes et d’environ 5 tonnes pour le maïs. Il faut compter environ 25 kilogrammes de semences de maïs pour cultiver un hectare.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  




Les autorités ont consacré 2,5 milliards Rwf pour développer les marais de Rugende

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Les autorités ont consacré 2,5 milliards Rwf pour développer les marais de Rugende

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •