« Action Aid International » appelle à la promotion des droits des femmes

« Action Aid International » appelle à la promotion des droits des femmes

« Action Aid International » appelle à la promotion des droits des femmes

Des activistes féminines ont appelé les dirigeants africains, à faire en sorte que les lois et les politiques adoptées pour protéger les droits des femmes soient mises en œuvre, afin d’en finir avec la violence faites aux femmes sur le continent.

L’appel a été lancé jeudi par les responsables « d’Action Aid International » dans plusieurs pays du continent, lors d’une conférence de presse organisée par « Action Aid Rwanda » à Kigali.

Les responsables étaient présents dans le pays pour assister à un événement marquant 35 années d’action et de lutte contre la pauvreté chez les femmes, et de promotion des droits des femmes par « Action Aid International Rwanda ».

Durant cette réunion, il a été dit que, même si beaucoup a été fait pour promouvoir l’égalité des sexes, il reste encore beaucoup à faire pour s’assurer que les droits des femmes soient respectés afin de les aider à réaliser le développement socio-économique.

Les problèmes associés aux systèmes patriarcaux où l’on considérait qu’une femme était dépendante de l’homme, et le manque de mise en œuvre des lois et des politiques étaient cités parmi les problèmes affectant toujours les droits des femmes.



«Les droits des femmes sont des Droits de l’Homme et si vous regardez en arrière, il y a 30 ans, nous sommes devenus doués pour promulguer des lois et des politiques qui soutiennent les droits des femmes. Cependant, en ce qui concerne la mise en œuvre, c’est là que nous semblons être à la traîne », a déclaré Madame Ziba Nalucha, Directrice nationale « d’Action Aid en Zambie ».

« Cela dépend de la façon dont nous accordons la priorité aux droits des femmes sur le continent. Plus de 50% de la population du continent sont des femmes mais, quand on regarde la pauvreté sur le continent, elle continue à porter un visage féminin. Il est important que nos gouvernements commencent à mettre en place non seulement des politiques et des programmes, mais aussi des ressources pour pouvoir mettre en œuvre ces programmes », a-t-elle noté.

Propriété foncière

Selon Madame Nalucha, le droit des femmes à posséder des terres, par exemple, est un rêve dans certains pays, dont le sien (Zambie), ce qui entrave le développement des femmes.

Monsieur Toendepi Kamusewu, Directeur par intérim « d’Action Aid au Zimbabwe », a déclaré que le développement en Afrique sera toujours lent si les droits des femmes ne sont pas respectés.

Selon Madame Joséphine Uwamariya, Directrice Nationale « d’Action Aid Rwanda », beaucoup de choses ont été accomplies au cours des 35 dernières années. La communauté était engagée et les femmes sont maintenant capables d’influencer les politiques de diverses manières.

Elle a indiqué que « Action Aid Rwanda » s’est concentrée notamment sur l’éducation des enfants, en luttant contre la pauvreté des femmes à travers différentes approches, en luttant contre la violence envers les femmes, en promouvant les droits des femmes et en combattant la polygamie.

Elle a précisé que l’une de leurs principales réalisations consistait à avoir directement soutenu plus de 35.000 personnes vulnérables, principalement des femmes.

  •  
    1
    Partage
  •  
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Action Aid International » appelle à la promotion des droits des femmes




  •  
    1
    Partage
  •  
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  



« Action Aid International » appelle à la promotion des droits des femmes




  •  
    1
    Partage
  •  
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  




« Action Aid International » appelle à la promotion des droits des femmes

  •  
    1
    Partage
  •  
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
« Action Aid International » appelle à la promotion des droits des femmes

  •  
    1
    Partage
  •  
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •