Le policier Daniel Nyamwasa publie un livre sur l’identité rwandaise.

Le policier Daniel Nyamwasa publie un livre sur l’identité rwandaise.
Le Commissaire de Police Daniel Nyamwasa

Le policier Daniel Nyamwasa publie un livre sur l’identité rwandaise.

Le Commissaire de Police Daniel Nyamwasa vient de publier son deuxième livre dans lequel il s’interroge sur ce qui a poussé une partie des Rwandais à tuer des concitoyens avec lesquels ils ont vécu ensemble en paix et en harmonie, pendant au moins 856 ans avant le colonialisme.

Organisé par la « Commission Nationale de lutte Contre le Génocide » (CNLG), le lancement du livre, qui s’est déroulé pendant le « Café Littéraire » au « Kigali Convention Center », a été suivi par la Première Dame Jeannette Kagame, parmi d’autres hauts fonctionnaires.

Le Commissaire de Police Nyamwasa, qui dirigeait auparavant le « Kigali Forensic Laboratory » sous la direction de la Police Nationale Rwandaise, est né en 1957 au Rwanda. Deux ans plus tard, ses parents fuient brièvement le pays et reviennent en 1961 mais sont retournés en exil la même année suite aux persécutions persistantes contre les Tutsis. .

Il a rejoint le FPR-Inkotanyi après 31 ans d’exil pour offrir sa contribution à la lutte pour la libération du pays.

Intitulé «Le mal rwandais, de la racine au paroxysme du Génocide des Tutsis», le livre écrit en français raconte comment les Rwandais n’étaient ni considérés comme des nationaux en exil, ni reconnus comme des Rwandais une fois de retour chez eux.

« Nous n’avions aucune identité et cet état de chose m’a poussé à raconter notre situation à l’époque. Je me demandais pourquoi mon voisin et moi étions en exil. Avant l’ère coloniale, les Rwandais vivaient en harmonie depuis des siècles, sans conflit, ils se mariaient, partageaient la même religion, alors j’ai continué à me demander ce qui les a poussés à se détester « , a déclaré CP Nyamwasa lors d’une interview.

L’auteur dit qu’il voulait aussi savoir pourquoi la Communauté Internationale a croisé les bras pendant que le Génocide de 1994 contre les Tutsis, se demandant si cela aurait été le cas si cela s’était passé ailleurs.

« C’est la raison pour laquelle j’ai écrit ce livre pour les générations futures afin qu’ils sachent la vérité, qu’ils soient au Rwanda ou à l’étranger« , a-t-il ajouté, affirmant qu’il travaillait sur le livre depuis plusieurs années.



« Je ne comprends pas pourquoi ils (communauté internationale) n’ont pas réussi à intervenir. Seul le FPR, avec une force réduite et mal équipée, a réussi à arrêter le Génocide. Bien sûr, c’était une question de vie ou de mort pour nous (FPR) mais la seule chose essentielle était de sauver des vies », a-t-il ajouté.

CP Nyamwasa dit que rien ne va aider le pays à croître plus vite que l’unité de son peuple.

Le livre coûte 17 000 Rwf (17 euros), et est disponible dans les librairies Caritas et Ikirezi à Kigali ainsi qu’en ligne. L’ouvrage est également en vente au Mémorial du Génocide de Kigali à Gisozi, ainsi qu’au Musée de la Libération Nationale au Parlement. Selon l’auteur, le livre sera traduit en anglais dans quelques mois.

  •  
    6
    Partages
  • 6
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le policier Daniel Nyamwasa publie un livre sur l’identité rwandaise.




  •  
    6
    Partages
  • 6
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  



Le policier Daniel Nyamwasa publie un livre sur l’identité rwandaise.




  •  
    6
    Partages
  • 6
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  




Le policier Daniel Nyamwasa publie un livre sur l’identité rwandaise.

  •  
    6
    Partages
  • 6
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Le policier Daniel Nyamwasa publie un livre sur l’identité rwandaise.

  •  
    6
    Partages
  • 6
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •