Comment les projets de RSSB font face aux défis de l’hébergement.

Comment les projets de RSSB font face aux défis de l’hébergement.

Comment les projets de RSSB font face aux défis de l’hébergement.

En 2008, le RSSB, en collaboration avec la Ville de Kigali, a réinstallé 250 ménages du Kiyovu inférieur, qui était une banlieue de Kigali avec des habitations spontanées, pour permettre le développement de bâtiments commerciaux haut de gamme, tel que prévu dans Plan Directeur de la ville de Kigali.

Des familles qui vivaient dans une maison boueuse, dans le Kiyovu inférieur de l’époque furent réinstallées dans le domaine de « Batsinda », développé par le RSSB, où beaucoup d’entre eux, pour la première fois de leur vie, venaient fièrement posséder des maisons avec deux chambres à coucher, un salon, un magasin, une cuisine, une salle de bain et une toilette.

Les maisons construites à cet effet ont été mises en vente à 3,5 millions de francs rwandais (4 300 dollars) chacune, ce qui est abordable grâce à une subvention gouvernementale de 50%. Les nouveaux résidents pourront payer en plusieurs tranches et obtiendront des titres de propriété une fois qu’ils auront terminé de payer.

« Batsinda » a été le premier programme de logements abordables de ce type à Kigali. Avec sa disposition bien ordonnée et ses maisons confortables à flanc de colline, le village a offert à ses résidents la chance d’une nouvelle vie loin de l’agitation de la ville.

Autres projets de logements

Ce n’est pas seulement à « Batsinda » que le RSSB a dirigé les efforts pour fournir des logements abordables aux Rwandais.

Monsieur Eric Gasana, Directeur de l’Investissement a déclaré que le RSSB, ayant été dans le commerce depuis 2002, est aujourd’hui l’une des principales institutions d’investissement dans le secteur de l’immobilier au Rwanda.

D’autres programmes de logement, tels que des maisons commerciales et résidentielles haut de gamme, ont également reçu une grande considération.

Le RSSB a initié et développé environ 4 projets de logement dans le passé et est actuellement en train d’établir des partenariats avec d’autres développeurs expérimentés pour mettre en place environ 3 projets majeurs de logements haut de gamme, moyen standing et des logements à faible coût.

« Au cours des 15 dernières années, le RSSB s’est engagé dans le développement immobilier commercial et résidentiel au Rwanda. Environ 1200 unités d’habitation ont été construites et vendues dans des catégories allant du logement haut de gamme au logement social », explique Monsieur Gasana.

« Compte tenu de la croissance impressionnante du marché immobilier et de la forte demande de logements décents, le RSSB continuera à participer activement au développement du logement, non seulement pour des gains attrayants, mais aussi pour le développement du logement au Rwanda ».

Le projet Vision City est le plus grand projet de logement au Rwanda à ce jour. C’est un développement résidentiel et commercial haut de gamme.

Il s’agit du projet phare du plus grand promoteur immobilier du pays, « Ultimate Developers Ltd », qui compte plus de 504 unités, allant des villas luxueuses aux appartements.

Il sera construit en quatre phases sur une période de huit ans, la première phase étant déjà terminée. En plus du logement résidentiel, le développement a également un centre-ville, qui servira de centre commercial du domaine.

Les installations résidentielles et du centre-ville seront toutes deux dotées d’une connexion Wi-Fi. Les installations reprendront des sites commerciaux, des restaurants, un complexe de bureaux, un hôtel de luxe 3 étoiles et un centre de congrès.

Selon le Plan Directeur de la ville, au moins 43 436 logements sociaux et 186 163 logements abordables sont nécessaires chaque année d’ici 2022, ce qui correspond à une demande de logements de 54%.

Monsieur Gasana dit que les investissements du RSSB dans le secteur immobilier en particulier couvrent géographiquement l’ensemble du pays, dans presque tous les districts.

« Le RSSB veut mettre les intérêts des contributeurs au premier plan lorsqu’il s’agit de fixer le prix des maisons. Le RSSB a investi dans l’immobilier au cours des vingt dernières années dans un certain nombre de projets », explique Monsieur Gasana.

Les efforts du RSSB vont de pair avec la réalisation d’objectifs où le développement de logements abordables pour soutenir l’urbanisation, qui devrait atteindre 35% d’ici 2020, est une priorité de haut niveau.

De 2007 à ce jour, l’accent a été mis sur le développement de bureaux. Des bâtiments commerciaux ont été construits pour accueillir les succursales de district et louer en même temps le reste de l’espace aux locataires intéressés.

Selon Monsieur Gasana, certains des projets achevés comprennent « Vision City » (504 unités), « Umucyo Estate » (122 unités), « Vision 2020 » (300 unités) et « Batsinda I » (250 unités), « 7 plazas » dans les districts et « Grand Pension Plaza » dans la ville sans oublier « Kacyiru Executive Apartments », dans Kacyiru.

Croissance rapide

Le Rwanda a connu le taux d’urbanisation le plus rapide au monde entre 2010 et 2015, selon les chiffres des Nations-Unies, tandis que la population de Kigali devrait passer de plus d’un million en 2011 à plus de trois millions en 2030.

Une étude menée en 2012 par la ville de Kigali en collaboration avec le ministère des Infrastructures et l’Union Européenne (UE) a estimé que la ville pourrait avoir un déficit de logement de 350 000 unités résidentielles en 10 ans, si rien n’est fait pour éviter la pénurie.

La pénurie de logements est principalement alimentée par le taux croissant de la migration rurale-urbaine, qui est actuellement d’environ 4,8 pour cent, créant le besoin de plus de maisons.

Comme le Gouvernement vise à atteindre un taux d’urbanisation d’au moins 35% d’ici 2020, il est essentiel d’investir dans des infrastructures et des installations qui appuieront cette croissance

Selon Gasana, la demande de maisons habitables dans la ville et d’autres régions dans les provinces est également motivée par le taux élevé d’urbanisation, le rythme auquel la ville s’urbanise nécessite une intervention rapide et plus d’investissements dans les installations de logement pour être en mesure de correspondre la demande.

Le Rwanda est confronté à un problème de matériaux de construction coûteux, dont la plupart sont importés, ce qui a une incidence directe sur le coût des logements considérés comme des maisons abordables, pour les personnes à faible revenu.

Le Gouvernement et les agences comme RSSB encouragent l’utilisation de matériaux locaux dans une plus large mesure, pour limiter l’importation et abaisser les coûts des maisons achevées.

«Il est également important de renforcer les capacités locales des producteurs locaux et de satisfaire la demande locale», conseille Monsieur Eric Gasana, ajoutant que l’engagement du RSSB à fournir des maisons de qualité et abordables est inébranlable.

Plusieurs technologies sont envisagées pour fournir des solutions modulaires abordables, mais efficaces, qui peuvent être reproduites sur d’autres sites. « Le RSSB travaille en étroite collaboration avec d’autres développeurs pour s’assurer que le logement abordable est développé avec les technologies les plus efficaces. L’un des aspects que nous considérons est l’utilisation de matériaux locaux pour que le produit final soit à un prix raisonnable ».

À Gahanga, dans le district de Kicukiro, le RSSB est en pourparlers avec les autorités du district pour acquérir 100 ha de terrain où 300 unités de logement abordables seront construites, avec une possibilité de plus de maisons car il y a amplement d’espace pour l’expansion. Cependant, l’expropriation sera gérée par le District, et le RSSB y viendra pour construire.

Dans le district de Nyarugenge, le RSSB en attente d’expropriation des riverains, envisage également d’acquérir 100 ha supplémentaires, où 300 unités abordables ont été planifiées pour la construction.

Pressions d’urbanisation.

Le Gouvernement rwandais a introduit une nouvelle politique du logement en 2015 dans un effort pour répondre aux problèmes des résidents contraints à la sortie par la croissance rapide de la ville, le développement et l’embourgeoisement.

De nouvelles incitations et subventions ont été introduites pour la construction de logements abordables et les autorités de Kigali espèrent que ces nouvelles initiatives seront prises par tous les promoteurs. « Batsinda II est sur la bonne voie et l’infrastructure a été posée et est presque terminée à 50%. La construction commence bientôt et sera achevée dans un délai ne dépassant pas 18 mois », explique Monsieur Gasana.

« Plusieurs projets similaires sont en cours dans toute la ville, beaucoup impliquant des investisseurs privés désireux de profiter des incitations pour construire des logements abordables. »

Perspectives d’avenir

Le RSSB continue de s’engager dans le développement du logement au Rwanda. Le développement doit être fait selon le Plan Directeur actuel, en travaillant avec divers partenaires pour assurer le développement de logements décents pour tous les Rwandais.

Actuellement le RSSB est en train de créer un « Fonds de Placement Immobilier » et est en pourparlers avec un certain nombre de partenaires potentiels pour en établir un, dans un proche avenir, afin de débloquer des capitaux et d’investir davantage dans le secteur immobilier.

  •  
    21
    Partages
  • 21
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Comment les projets de RSSB font face aux défis de l’hébergement.




  •  
    21
    Partages
  • 21
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  



Comment les projets de RSSB font face aux défis de l’hébergement.




  •  
    21
    Partages
  • 21
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  




Comment les projets de RSSB font face aux défis de l’hébergement.

  •  
    21
    Partages
  • 21
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Comment les projets de RSSB font face aux défis de l’hébergement.

  •  
    21
    Partages
  • 21
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •