Comment un bateau de la Première Guerre Mondiale transforme un village local de Rutsiro en une attraction touristique.

Comment un bateau de la Première Guerre Mondiale transforme un village local de Rutsiro en une attraction touristique.
Une photo du navire militaire allemand qui est enterré dans une zone reculée sur les rives du lac Kivu

Comment un bateau de la Première Guerre Mondiale transforme un village local de Rutsiro en une attraction touristique.

Un navire militaire allemand qui a été enterré dans une région reculée sur les rives du lac Kivu à la fin de la Première Guerre Mondiale, devrait transformer la localité en un lieu d’intérêt touristique, spécialement pour son importance historique, a déclaré au Sunday Times un chercheur de « l’INMR ».

La semaine dernière, peu après avoir passé deux semaines sur le site de Mu Rwintare, près de la baie de Musaho (district de Rutsiro), Monsieur Maurice Mugabowagahunde, chercheur à l’Institut des Musées Nationaux du Rwanda (INMR), a mis en lumière l’histoire de bateau militaire allemand enterré, et a révélé qu’il y avait un plan pour faire de ce lieu une attraction touristique.

Le site Mu Rwintare est situé dans le village de Kagugu (secteur de Mushubati), a déclaré le professionnel du Patrimoine rwandais. Il a dit que « l’INMR veut faire l’excavation de ce bateau, mais nous sommes conscients qu’il faudra du temps, d’abord à cause des techniques qui doivent être utilisées, et en suite à cause du budget, car certains des matériels dont nous avons besoin peuvent être très coûteux ».

« Nous avons cependant, commencé à parler avec différents partenaires pour voir ce qu’il faut faire. Mais cette fouille est prévue dans notre plan stratégique 2018-2013. Nous sommes convaincus que cette fouille contribuera grandement au développement du tourisme culturel au Rwanda ».

Origines du bateau militaire.

Monsieur Mugabowagahunde a déclaré que le bateau avait été amené au Rwanda par des missionnaires luthériens installés à Rubengera, voulant l’utiliser pour des missions sur différentes îles, principalement à Idjwi, dans le lac Kivu.

Le bateau est arrivé dans la région en 1914, au début de la Première Guerre Mondiale, mais n’a jamais été utilisé pour la mission chrétienne à laquelle il était destiné, en raison de la guerre qui a éclaté.

Richard Kandt, un médecin et explorateur allemand « était celui qui gouvernait le Rwanda pour les Allemands», mais il était en vacances en Allemagne quand la guerre a éclaté et a été temporairement remplacé par un autre Allemand, le capitaine Max Wintgens surnommé « Tembasi » par les Rwandais.

« Ce capitaine a réquisitionné le bateau parce qu’il voulait l’utilisé pour combattre les Belges qui se trouvaient de l’autre côté de la frontière. Il mit une mitrailleuse sur le bateau et combattit les Belges qui se trouvaient sur l’île d’Idjwi. Il a réussi à les déloger, et pendant deux ans, il a contrôlé le lac ».

« En 1916, les Allemands étaient vaincus dans de nombreuses parties du monde. Ainsi, ceux du Rwanda ont décidé de partir surtout en voyant que leur position militaire principale dans le Nord-Ouest du Rwanda, sur la colline de Nengo (Rubavu) était entourée de Belges. C’est à ce moment que ‘Tembasi’ a décidé de se retirer ».

L’officier allemand est d’abord allé à l’île de Bugarura où il avait un autre poste militaire, a pris ce qu’il pouvait emporter avec lui et a enterré le reste.

Monsieur Mugabowagahunde a déclaré : « Il a quitté Bugarura allant à Mu Rwintare où il a décidé d’enterrer le bateau. Selon les informations que nous avons maintenant, le bateau était plein de choses diverses qu’il ne pouvait pas prendre avec lui. Jusqu’à présent, nous ne pouvons rien savoir sur les choses se trouvant dans le bateau, même si des gens pensent toujours qu’il y avait des choses de grande valeur dans le bateau ».

Le chercheur réfute l’idée selon laquelle le bateau enterré contiendrait des objets de valeur importants parce que, d’après lui, en premier lieu, s’il y en avait eu, les Belges qui ont remplacé les Allemands au Rwanda l’auraient fouillé. En suite, a-t-il dit, les Allemands, après deux années de guerre, avaient épuisé une grande partie de leurs ressources.

Pour enterrer le bateau, dit-il, Wintgens et Indugaruga (les guerriers du roi Yuhi Musinga) qui l’accompagnaient, creusèrent un grand trou et utilisèrent des chaînes pour l’attacher. On pense que jusque dans les années 1950, les gens voyaient le bateau depuis la surface mais en raison de l’érosion il a été recouvert de terre et a disparu.

« Vers la fin des années 1980, une équipe allemande a tenté de fouiller le bateau, mais la guerre de libération du Rwanda a commencé en octobre 1990 et cette équipe de recherche a quitté le pays. A la fin du Génocide de 1994 contre les Tutsi, des Rwandais qui avaient entendu parler de ce que contenait le bateau ont essayé de fouiller mais ont échoué surtout parce qu’ils étaient mal équipés ».

Propriété rwandaise maintenant

Questionné si les Allemands pouvaient aujourd’hui le réclamer, Monsieur Mugabowagahunde, a dit qu’il était maintenant la propriété du Rwanda et que le musée fera tout ce qui est nécessaire pour l’excaver.

Il a précisé : « C’est une propriété rwandaise maintenant, et une partie de notre histoire. Dans notre équipe de recherche aux Musées, nous avons suggéré d’excaver le bateau et de le protéger sur place. Ainsi, les gens pourraient le visiter au lieu de le mettre dans un musée. Cependant, nous suggérons également d’en faire une copie qui serait mis dans un de nos musées. Entre-temps, le site sera balisé avant la fin de l’année budgétaire actuelle afin que les gens puissent avoir des informations de base sur ce qui s’y est passé », a-t-il ajouté, expliquant qu’ils travaillaient sur la mise en place d’indicateurs ou des panneaux sur ces sites. « Les panneaux indicateurs donneront des informations sur ce qui s’est passé sur le site, les directions, les autres sites et les distances ».

10 sites sur l’ère coloniale allemande

Invité à faire la lumière sur le plan visant à faire de la région une attraction touristique, Monsieur Mugabowagahunde a déclaré vouloir réellement développer différents sites afin qu’ils puissent être visités par des touristes conformément à ce qu’on appelle le tourisme culturel.

« Nous avons commencé par développer 10 sites liés à la période coloniale allemande au Rwanda, mais nous espérons nous développer davantage dans les années à venir ».

Les 10 sites, a-t-il expliqué, incluent Rweru parce que c’est là que Kandt est entré au Rwanda, les volcans, parce que l’explorateur les a mesurés, et les singes d’or qui ont été nommés scientifiquement par lui.

D’autres sites sont Gisenyi (actuel Rubavu), à cause de la Première Guerre Mondiale, Kibuye, parce que le Duc Mecklenburg a visité la région, Rusizi, le point de départ lorsque Kandt mesurait le lac Kivu et Shangi, où il a vécu et a mené la plupart de ses recherches.

L’expédition, entre 1907 et 1908, d’Adolf Friedrich Herzog von Mecklenburg était l’une des entreprises scientifiques les plus ambitieuses des Allemands pendant la domination coloniale.

  •  
    13
    Partages
  • 12
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Comment un bateau de la Première Guerre Mondiale transforme un village local de Rutsiro en une attraction touristique.




  •  
    13
    Partages
  • 12
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  



Comment un bateau de la Première Guerre Mondiale transforme un village local de Rutsiro en une attraction touristique.




  •  
    13
    Partages
  • 12
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  




Comment un bateau de la Première Guerre Mondiale transforme un village local de Rutsiro en une attraction touristique.

  •  
    13
    Partages
  • 12
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Comment un bateau de la Première Guerre Mondiale transforme un village local de Rutsiro en une attraction touristique.

  •  
    13
    Partages
  • 12
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •