Rwanda - Lancement du Symposium sur la Sécurité Nationale à Musanze. - PanorActu

Rwanda – Lancement du Symposium sur la Sécurité Nationale à Musanze.

Rwanda – Lancement du Symposium sur la Sécurité Nationale à Musanze.

Rwanda – Lancement du Symposium sur la Sécurité Nationale à Musanze.

Un symposium de trois jours sur la Sécurité Nationale s’est ouvert à l’Ecole de Commandement et d’État-major de la « Force de Défense du Rwanda » dans le district de Musanze. Les défis sécuritaires contemporains en Afrique sont à l’ordre du jour.

Le symposium rassemble 45 étudiants de 10 pays différents : la République Tchèque, le Ghana, le Kenya, le Malawi, le Nigeria, le Sénégal, le Rwanda, l’Ouganda, la Tanzanie et la Zambie.

Tous les participants ont des grades allant de Major à Lieutenant-colonel.

Organisé en collaboration avec l’Université du Rwanda, ce symposium met en vedette notamment des universitaires, des experts en sécurité nationale, des chercheurs, et il fait partie d’un cours d’un an pour officiers supérieurs.

Les autres domaines de discussion sont les stratégies et les défis pour éradiquer les groupes armés dans la région des Grands Lacs, la cyber sécurité comme impératif de sécurité nationale, l’évaluation des opérations de paix de l’ONU pour son succès, ses échecs et la marche à suivre pour avancer.

Officiant lors du symposium, Général James Kabarebe Ministre de la Défense, a déclaré que le symposium était l’occasion de rassembler des universitaires, des praticiens de la sécurité nationale, des universitaires, des analystes et des étudiants sur des sujets d’importance nationale, régionale et mondiale.

« La Sécurité Nationale est un pilier et une base pour le développement de nos pays. L’essence d’une Force de Défense Nationale est la sécurité et la stabilité de nos nations. Comme vous le savez, les pays s’engagent dans la coopération et les partenariats diplomatiques pour faire face aux menaces sécuritaires qui les affectent collectivement », a-t-il déclaré.

« C’est pourquoi nous sommes membres d’organisations régionales et internationales qui ont le mandat politique et juridique de relever les défis de sécurité régionaux, continentaux et mondiaux« .

Gen. Kabarebe a souligné que le traitement du problème de l’insécurité dans la région et sur le continent africain en général ne sera un succès que si les pays travaillent ensemble pour développer des mécanismes appropriés pour contrer les menaces à la sécurité, plutôt que de fonctionner isolément.



«De nombreux pays d’Afrique ont constamment connu des problèmes de sécurité à la suite de conflits armés, de terrorisme, de mauvaise gouvernance pour n’en citer que quelques-uns. Ces problèmes et d’autres problèmes de sécurité humaine dans la région et dans d’autres parties de l’Afrique nécessitent un mécanisme de réponse approprié de la part des régions ou du continent avant de chercher un soutien ailleurs », a-t-il noté.

Le Général de division Jean Bosco Kazura, commandant de l’Ecole, a déclaré que le symposium annuel aide les étudiants à comprendre la situation de la sécurité dans le monde entier en se fondant sur les connaissances acquises par divers experts qui prennent la parole au symposium.

« Tous les participants en général et nos étudiants en particulier bénéficieront de votre sagesse pour pouvoir désormais penser sans cesse à des pistes d’action pour répondre aux origines de l’insécurité dont souffrent beaucoup de nos citoyens« , a-t-il déclaré aux participants.

S’adressant à New Times en marge du symposium, Gen. Kazura a assuré que depuis la création de l’École de Commandement et d’État-major « RDF » en 2012, le symposium a été un outil supplémentaire permettant aux étudiants de relever les défis de sécurité actuels et futurs.

« Le symposium devient plus grand, plus fort et devient plus significatif. C’est la sixième édition et nous avons certainement besoin de la septième, de la huitième … parce que les choses bougent très vite. L’environnement de sécurité est dynamique et complexe, donc les gens doivent toujours comprendre l’environnement dans lequel ils vivent et trouver des solutions aux différents problèmes », a-t-il déclaré.

Prévention des conflits

Le Pr. Ibrahim Agboola Gambari, ancien Ministre nigérian des Affaires Etrangères et désormais envoyé des Nations Unies au Darfour, a appelé les États à mettre davantage l’accent sur la prévention pour faire en sorte que les conflits contemporains cessent et soient évités dans le monde entier.



« Nous devons mettre l’accent sur la prévention, parce que tout d’abord, il est vrai que la prévention est moins coûteuse. Si vous ne faites pas de prévention vous avez des tragédies où ceux qui souffrent le plus sont des femmes et des enfants », a-t-il noté.

Les sujets de discussion incluront l’interférence dans les affaires africaines du monde extérieur, les opérations de maintien de la paix, les cybers menaces, les stratégies antiterroristes et divers sujets qui traitent de la sécurité aujourd’hui.

Les autres orateurs au symposium étaient notamment Monsieur Johnston Busingye, Ministre de la Justice et Procureur Général, Dr Usta Kayitesi, Directrice Générale adjoint du « RGB », et le Général Joseph Nzabamwita, Secrétaire Général du Service National du Renseignement et de la Sécurité.

  •  
    1
    Partage
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  




Rwanda – Lancement du Symposium sur la Sécurité Nationale à Musanze.

  •  
    1
    Partage
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Rwanda – Lancement du Symposium sur la Sécurité Nationale à Musanze.

  •  
    1
    Partage
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •