Une entreprise japonaise découvre au Rwanda les terres idéales pour cultiver la gentiane

Une entreprise japonaise découvre au Rwanda les terres idéales pour cultiver la gentiane

Une entreprise japonaise découvre au Rwanda les terres idéales pour cultiver la gentiane

Une entreprise japonaise a découvert une nouvelle opportunité d’affaires, en cultivant ses fleurs rares au Rwanda après de longues recherches à travers le monde.

Il y a trois ans, le Gouvernement rwandais a offert à « Bloom Hills Rwanda Ltd », une entreprise japonaise de fleurs, un terrain dans les collines de Kinigi (district de Musanze), afin de tester la culture des fleurs de gentiane japonaise au Rwanda.

La terre de Kinigi a partiellement rempli la condition de température requise pour cultiver les fleurs de gentiane.

Normalement, la gentiane est cultivée dans des conditions climatiques spécifiques (21 à 24° C), ce qui explique pourquoi, lorsqu’ils sont arrivés au Rwanda, « Bloom Hills Rwanda Ltd » avait comme premier choix pour leurs essais, Kinigi (région des volcans).

Cependant, ils ont réalisé plus tard que la terre avait des températures légèrement inférieures et manquait d’argile, un ingrédient clé nécessaire.

Ils ont ensuite découvert le marais de Nyacyonga qui remplit toutes les conditions, et où plus de tests ont été effectués.

Le transfert de technologie qui peut permettre à la plante de se développer peut prendre entre 10 et 20 années, c’est le cas du Chilie et de la Nouvelle-Zélande, mais la recherche sur le marrais de Nyacyonga a été facilitée dans la mesure où seulement trois années ont été nécessaires avant de donner les résultats.



La société japonaise a maintenant commencé à obtenir des retours.

« La première livraison de fleurs de gentiane en Europe est attendue dans deux semaines et sera suivie par une autre en novembre », a déclaré Amb. Takayuki Miyashita l’Ambassadeur japonais au Rwanda.

Amb. Miyashita parlait lors du lancement officiel de la cérémonie de promotion des exportations de la gentiane « Made in Rwanda » tenue le 14 mai à la résidence de l’Ambassade dans le district de Nyarutarama, Gasabo.

« Notre espoir est de développer le transfert de technologie agricole entre les deux pays pour encourager les jeunes agriculteurs japonais à investir au Rwanda », a déclaré Monsieur Tsuyoshi Hatakeyama, Directeur Général de l’Institut Mizuho d’Information et de Recherche, qui est derrière l’expertise de recherche et le transfert de la culture de gentiane au Rwanda.

Le projet d’exportation de fleurs de gentiane est un consortium d’investissements japonais soutenus par le Gouvernement du Rwanda. Au moins 100.000 coupes de gentiane seront exportées d’ici 2019, 430.000 d’ici 2021 et un million d’ici 2022.

Une coupe de fleur de gentiane vaut 0,77 USD (500 Rwf).

«Les prix des produits horticoles augmentent et les fleurs sont l’un des produits prioritaires du Rwanda que nous considérons comme ayant le potentiel de contribuer aux volumes d’exportation et de diversifier le secteur», a déclaré Dr Géraldine Mukeshimana.

Le projet de culture de fleurs de gentiane à grande échelle emploiera plus de 100 fleuristes rwandais dans les régions de Kinigi et Nyacyonga, et stimulera également les exportations horticoles du pays.

Alors que les exportations de gentiane peuvent sembler roses, les défis posés par le coût de production, le développement d’une technologie post-récolte appropriée, la manutention et la recherche restent un facteur important à prendre en compte par le Rwanda pour rester en activité.

Pour ne donner qu’un seul exemple, les fleurs doivent être conservées à moins de 5°C pendant l’exportation.

«Nous avons dû déménager de Kiningi à Nyacyongo où les conditions sont meilleures mais nous aurons besoin de plus de scientifiques informatiques pour faire le plus dur travail de recherche afin de pouvoir développer d’autres variétés d’ici 2022», a dit Monsieur Shungo Harada, Directeur Général de Bloom Hills Rwanda Ltd.

Heureusement, cela arrive à un moment où, grâce à une bourse du Gouvernement japonais, 38 spécialistes des données rwandaises qui sont potentiellement désireux de poursuivre d’autres variétés de gentiane dans le pays sont rentrés, après leur formation au Japon.

« Le Rwanda a l’avantage d’une main-d’œuvre bon marché par rapport au Chili et de meilleures politiques qui favorisent le succès de ce projet », selon Monsieur Harada, Directeur Général de Bloom Hills Rwanda Ltd.

  •  
    16
    Partages
  • 16
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  




Une entreprise japonaise découvre au Rwanda les terres idéales pour cultiver la gentiane

  •  
    16
    Partages
  • 16
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Une entreprise japonaise découvre au Rwanda les terres idéales pour cultiver la gentiane

  •  
    16
    Partages
  • 16
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •