Rwanda – La «Fédération du Secteur Privé» fait pression pour obtenir plus de financement afin de stimuler les exportations.

Rwanda – La «Fédération du Secteur Privé» fait pression pour obtenir plus de financement afin de stimuler les exportations.
Callixte Kanamugire (deuxième à droite), chef des services de représentation à la FSP, s'adresse aux membres du Comité permanent du budget et du patrimoine nationaux la semaine dernière.

Rwanda – La «Fédération du Secteur Privé» fait pression pour obtenir plus de financement afin de stimuler les exportations.

Des officiels de la « Fédération du Secteur Privé du Rwanda » (FSP) ont demandé au Gouvernement d’augmenter le financement du « Fonds de Garantie des Exportations », créé par le Gouvernement il y a trois ans pour stimuler les exportations.

Monsieur Callixte Kanamugire, responsable du plaidoyer au « PSF », a déclaré la semaine dernière aux membres du « Comité Permanent du Budget National et du Patrimoine » qu’il était nécessaire d’augmenter l’argent alloué au fonds, afin de servir plus d’entreprises exportatrices, en particulier les plus grandes entreprises.

Au cœur des inquiétudes des responsables du « PSF », il y a le rétrécissement du budget du fonds et ils ont attiré l’attention des députés sur le fait que, pendant l’exercice 2016/2017, le Gouvernement avait alloué 8 milliards Rwf au fonds. Il a depuis réduit l’argent à 1,2 milliards Rwf pour l’exercice 2017/2018 ainsi qu’au prochain exercice 2018/2019.

« Nous voulons que le Gouvernement augmente le fonds afin que plus de gens puissent y avoir accès. Nous avons peur que le fonds diminue, et c’est cela la question que nous soulevons aujourd’hui », a déclaré Monsieur Kanamugire.

Établi en 2015, le fonds de facilité de croissance des exportations a été introduit dans le cadre d’une stratégie visant à stimuler les exportations et à réduire le déficit commercial du pays en facilitant l’accès aux prêts, et en accordant des subventions aux petites et moyennes entreprises locales opérant dans des domaines stratégiques.



Les domaines couverts par le fonds, qui est géré par la « Rwanda Development Bank » (BRD), comprennent l’horticulture, l’agro-industrie, la fabrication, ainsi que l’exploitation minière artisanale.

Initialement, les entreprises ciblées par le fonds étaient des « PME » prometteuses rwandaises enregistrées (avec un chiffre d’affaires annuel compris entre 40 et 800 millions Rwf).

Mais Monsieur Kanamugire a déclaré aux députés la semaine dernière que le fonds devait être étendu aux grandes entreprises, et aux exportateurs étrangers du Rwanda afin de maximiser son impact.

« Il est nécessaire d’augmenter les fonds alloués et de cibler non seulement les PME mais aussi les grandes entreprises qui assureraient des gains plus rapides en termes de volumes et de rentabilité, stimulant ainsi la croissance économique », a-t-il déclaré dans un communiqué destiné à souligner les souhaits de « PSF » pour le budget du Gouvernement au cours du prochain exercice.

Les députés du Comité du Budget tiennent des audiences budgétaires pour recueillir des commentaires sur les propositions budgétaires du Gouvernement pour le prochain exercice financier 2018-2019.

Les estimations font partie du « Document-cadre Budgétaire » (BFP) et de la proposition de budget à moyen terme pour les trois prochains exercices (2018/19 – 2020/21) déposés à la Chambre basse par le Gouvernement il y a deux semaines.



Monsieur Vincent Munyeshyaka, Ministre du Commerce et de l’Industrie, a déclaré à New Times la semaine dernière, que le budget réduit pour le fonds destinés à facilités les exportations ne devrait pas être compris comme un changement de politique, mais comme un manque temporaire de financement.

« Le MINECOFIN (Ministère des Finances) est en train de discuter avec différents donateurs afin que nous puissions obtenir plus de fonds. Le Gouvernement continuera de chercher des moyens de soutenir ce fonds », a-t-il déclaré.

  •  
    1
    Partage
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rwanda – La «Fédération du Secteur Privé» fait pression pour obtenir plus de financement afin de stimuler les exportations.




  •  
    1
    Partage
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  



Rwanda – La «Fédération du Secteur Privé» fait pression pour obtenir plus de financement afin de stimuler les exportations.




  •  
    1
    Partage
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  




Rwanda – La «Fédération du Secteur Privé» fait pression pour obtenir plus de financement afin de stimuler les exportations.

  •  
    1
    Partage
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Rwanda – La «Fédération du Secteur Privé» fait pression pour obtenir plus de financement afin de stimuler les exportations.

  •  
    1
    Partage
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •