Rwanda – L’hygiène est le principal vaccin contre les maladies infantiles.

Rwanda – L’hygiène est le principal vaccin contre les maladies infantiles.
La Ministre Gashumba nourrit les enfants lors du lancement de la semaine intégrée de la santé maternelle et infantile dans le district de Rubavu.

Rwanda – L’hygiène est le principal vaccin contre les maladies infantiles.

Madame Diane Gashumba, Ministre de la Santé, a exhorté la population à surveiller l’hygiène à partir de la maison, dans le but de lutter contre le paludisme et d’autres maladies causées notamment par le manque d’hygiène.

La promotion de l’hygiène dans tous les aspects de la vie permettra au pays d’avoir des familles avec des mères et des enfants en bonne santé, ce qui se traduira par une population saine et productive.

La Ministre a pris la parole lors du lancement de la « Semaine Intégrée de la Santé Maternelle et Infantile » dans le district de Rubavu, qui se déroule du 14 au 18 mai.

La campagne implique les ministères de la Santé, de la Promotion du Genre et de la Famille et des Collectivités Locales comme une synergie pour intensifier les interventions et les approches visant à atteindre un taux de zéro en malnutrition et à combler le retard de croissance chez tous les enfants de moins de cinq ans.

La campagne est également utilisée comme plate-forme pour la sensibilisation de masse sur différents problèmes de santé, y compris la prévention du paludisme, la vaccination, l’hygiène, l’assainissement, la planification familiale et la nutrition.



Les principales activités consistent à vermifuger les enfants âgés de 12 mois à 15 ans et à donner des suppléments de vitamine A aux enfants âgés de 6 à 59 mois.

La Ministre Gashumba a indiqué que le Rwanda a fait des progrès remarquables dans différents indicateurs de santé comme la vaccination à 93%, la réduction du taux de mortalité infantile de 40 à 17 pour 1000 naissances, le taux élevé de femmes accouchant dans les établissements de santé (91%), et le taux d’abonnement à l’assurance maladie communautaire.

« Mais il est dommage que nous soyons encore à la traîne en ce qui concerne la lutte contre le retard de croissance des enfants. C’est dans nos moyens d’y mettre fin et nous devons le faire. Nous avons besoin d’une coopération à partir du niveau communautaire », a-t-elle déclaré.

Elle a ajouté que pour que la campagne de nutrition réussisse, elle doit aller de pair avec la planification familiale, en disant que les familles doivent avoir des enfants qu’elles sont capables de nourrir.

L’enquête sur les ménages de 2015, menée par « l’Institut National de la Statistique du Rwanda », a révélé que 38% des enfants du pays souffrent d’un retard de croissance et que le district de Rubavu figure parmi les districts avec le taux le plus élevé de 46%.

D’un autre côté, Madame Espérance Nyirasafari, Ministre du Genre et de la Promotion de la famille, a déclaré que la campagne était associée à la célébration de la « Journée Internationale des Familles » car toutes les activités de cette campagne viseront à assurer le bien-être des familles.

Elle a souligné que le développement des familles ne peut être atteint notamment avec le taux actuel de malnutrition, la faible adhésion à la planification familiale, les conflits familiaux, et une mauvaise hygiène.

Madame Nyirasafari a exhorté les familles à comprendre que l’adoption d’un style de vie sain est dans leur intérêt, et doivent donc rejoindre tout le bon programme mis en place au niveau communautaire, sans laisser personne derrière.

  •  
    7
    Partages
  • 5
  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  




Rwanda – L’hygiène est le principal vaccin contre les maladies infantiles.

  •  
    7
    Partages
  • 5
  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Rwanda – L’hygiène est le principal vaccin contre les maladies infantiles.

  •  
    7
    Partages
  • 5
  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
  •