Rwanda – Les producteurs de pommes de terre exhortés à adhérer aux canaux du marché formel.

Rwanda – Les producteurs de pommes de terre exhortés à adhérer aux canaux du marché formel.

Rwanda – Les producteurs de pommes de terre exhortés à adhérer aux canaux du marché formel.

Les producteurs de pommes de terre ont été invités à s’inscrire, et à adhérer à des coopératives pour permettre au Gouvernement de mettre en place des plans de marketing efficaces.

L’action vise à s’assurer que personne ne subisse de pertes en raison d’un manque de pré-arrangement en fonction de la quantité de produit attendu.

L’appel a été lancé par le Ministère du Commerce et de l’Industrie (MINICOM) en partenariat avec la « Rwanda Cooperatives Agency » (RCA) lors d’une réunion consultative avec les producteurs de pommes de terre du secteur de Kanzenze, dans le district de Rubavu.

Madame Dativa Niyinzima, spécialiste du commerce de la chaîne de valeur des produits de base au Ministère du commerce et de l’Industrie, a déclaré qu’avoir tous les producteurs de pommes de terre enregistrés va stimuler le commerce formel et aussi aider au développement individuel des agriculteurs, grâce au marché garanti, sans craindre d’encourir des pertes comme c’était le cas auparavant.

« Il y a eu de nombreuses plaintes de la part des agriculteurs et des consommateurs concernant le chaos que provoquait le commerce de la pomme de terre. Nous voulons éviter complètement ceci en suivant tous les mouvements commerciaux de la pomme de terre et stabiliser les prix à travers le pays », a-t-elle dit.

Elle a précisé que bien qu’il existait des centres de collecte établis où les coopératives d’agriculteurs enregistraient leur production, certains choisissaient d’utiliser des moyens informels pour obtenir plus de profits. Et c’était difficile de les suivre parce qu’ils n’étaient pas enregistrés. Elle précise qu’une enquête plus poussée serait menée pour pénaliser ceux qui ne respecteraient pas les règlements.

Pour éviter la fraude, le MINICOM a publié, le 1er janvier 2018, une liste d’amendes à l’encontre des commerçants qui se livreraient au commerce de la pomme de terre qui irait à l’encontre des procédures établies.

Les amendes ont été fixées de deux façons : la zone rurale et la zone Kigali.

À Kigali, l’amende sera de 30.000 Rwf pour le contrevenant au prix commun convenu sur un marché donné, tandis que la vente de pommes de terre sans autorisation écrite du centre de collecte et du point de vente, attirera une amende de 300.000 et 100 000 Rwf respectivement.

Dans la zone rurale, si un grossiste ne tient pas compte du prix fixé pour l’agriculteur, il se verra infliger une amende égale à la différence entre le prix fixé et le prix payé, multiplié par les tonnes achetées, plus une amende forfaitaire de 200.000 Rwf.

Si le grossiste est pris en train de vendre des pommes de terre sans autorisation d’un centre de collecte, il paiera une amende de 300.000 Rwf.

Pendant ce temps, le MINICOM et d’autres institutions ont mis en place un comité d’inspection pour la ville de Kigali et la zone rurale, pour vérifier les camions chargés de pommes de terre provenant des champs.

Monsieur Jean Damascene Hamisi, Représentant de la « RCA » dans la Province de l’Est, a déclaré que l’enregistrement va de pair avec la restructuration de coopératives de pommes de terre bien gérées, la précédente n’ayant pas respecté les normes.

Il a déclaré que la majorité des coopératives étaient des imposteurs et que celles qui étaient légitimes étaient mal gérées.

« Nous voulons maintenant, modifier l’esprit des coopératives avec de nouvelles stratégies. Nous voulons établir de plus grandes coopératives capables de donner un rendement de 200.000 tonnes par saison. En outre, ils seront gérés par des spécialistes ayant les qualifications requises et qui signeront des contrats.
Chaque coopérative aura au moins six employés embauchés et un bureau bien connu. En outre, en vertu de l’accord, le personnel sera tenu responsable de ses erreurs », a-t-il dit.

Monsieur Hamisi a déclaré qu’il y aura également des élections ouvertes des présidents de coopératives, de même l’embauche du personnel passera par un processus de recrutement ordinaire.

Les agriculteurs ont salué la nouvelle stratégie, mais ont demandé à la « RCA » et à d’autres parties prenantes de suivre de près la mise en œuvre, afin de s’assurer que toutes les questions de fusion soient résolues à temps afin d’éviter les mêmes déceptions.

  •  
    6
    Partages
  • 6
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  




Rwanda – Les producteurs de pommes de terre exhortés à adhérer aux canaux du marché formel.

  •  
    6
    Partages
  • 6
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Rwanda – Les producteurs de pommes de terre exhortés à adhérer aux canaux du marché formel.

  •  
    6
    Partages
  • 6
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •