Rwanda – Le déficit commercial diminue de 1,4%.

Rwanda – Le déficit commercial diminue de 1,4%.
Monsieur John Rwangombwa, Gouverneur de la Banque Centrale

Rwanda – Le déficit commercial diminue de 1,4%.

Les dernières statistiques de la Banque Centrale montrent que le déficit commercial du Rwanda a diminué de 1,4% au cours des cinq premiers mois de 2018, par rapport à 2017.

Ceci a été attribué à une augmentation des recettes d’exportation formelles d’environ 29%, qui a compensé une augmentation des importations formelles, à 9%.

Le déficit commercial en janvier de cette année était de 1.271,8 milliards Rwf contre 1.624,5 milliards Rwf en 2016.

Monsieur John Rwangombwa, Gouverneur de la Banque Centrale, a déclaré que la réduction du déficit commercial était liée à la bonne performance des exportations au cours de la période.

Le Gouverneur s’exprimait mardi après la réunion trimestrielle du « Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale ».

La réunion passe en revue les conditions économiques actuelles telles que l’inflation et les pressions sur les taux de change.

« Les exportations ont augmenté de 29%. Bien que la facture des importations ait augmenté d’environ 9%, elle a été compensée par la bonne performance des exportations. Cela est dû à la bonne performance des exportations traditionnelles, des exportations non traditionnelles ainsi que des réexportations », a-t-il expliqué.

La réduction du déficit commercial a permis au franc rwandais de rester stable vis-à-vis du dollar, la Banque Centrale prévoyant une dépréciation annuelle d’environ 4,5%.

« En raison de la bonne progression, les pressions sur le taux de change restent modérées. Le franc s’est déprécié de 1,5% au cours des cinq premiers mois. Nous avions prévu une dépréciation de 4,5% au cours de l’année », a-t-il déclaré.

Le gouverneur a apaisé les craintes que le durcissement du dollar américain puisse avoir des conséquences négatives importantes sur le franc dans les jours à venir.

Les pays s’attendent à une désorganisation de leurs devises respectives en raison de la mondialisation des tendances économiques et de l’amélioration de la performance de l’économie des États-Unis.

Monsieur Rwangombwa a déclaré qu’ils attendaient un durcissement du dollar, mais pas un choc qui pourrait être considéré comme une crise pour l’économie rwandaise.

« Nous ne nous attendons pas à un choc en tant que tel. Il pourrait y avoir un durcissement du dollar américain en raison de la performance accrue de l’économie américaine, mais ce n’est pas quelque chose qui se traduirait par une crise de notre part », a déclaré le gouverneur.

Il a déclaré que le franc était toujours inférieur au taux d’amortissement projeté de 4,5% pour 2018.

Sur la base des développements économiques actuels, des projections et des perspectives, le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale a maintenu le taux directeur des pensions à 5,5% pour le troisième trimestre de 2018.

 

  •  
    3
    Partages
  • 3
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  




Rwanda – Le déficit commercial diminue de 1,4%.

  •  
    3
    Partages
  • 3
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Rwanda – Le déficit commercial diminue de 1,4%.

  •  
    3
    Partages
  • 3
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •