Une lettre aux victimes du Génocide : une artiste apporte un projet unique.

Une lettre aux victimes du Génocide : une artiste apporte un projet unique.

Une lettre aux victimes du Génocide : une artiste apporte un projet unique.

Madame Odile Gakire Katese, ancienne Directrice artistique du Centre Universitaire des Arts et du Théâtre est rentrée au Rwanda en 1997 d’exil où elle est née.

Née et élevée en République Démocratique du Congo (RDC), Madame Katese a décidé de forger une stratégie où les gens peuvent commencer à parler des souvenirs de leurs proches.

En 2009, lors de la 15ème commémoration du Génocide contre les Tutsis, elle s’est lancée dans l’écriture, mais a trouvé préférable de faire participer tous les rescapés du Génocide.

Elle a commencé avec le projet du livre de la vie, une collection de lettres écrites par les vivants aux morts comme un moyen d’archiver la vie des morts et des vivants.

Le point ici, selon Madame Katese est d’avoir un lien entre les morts et les vivants ouvrant une voie à la réconciliation totale du cœur et de la paix de chaque côté.

Elle dit que c’est une façon de commémorer le Génocide mais aussi d’écrire sa propre histoire.

« Lorsque nous nous rappelons le défunt comme ceci, nous construisons un souvenir paisible des vivants et des morts, afin que les morts et les vivants puissent maintenir un lien. Avec cela, nous allons tous de l’avant « , a déclaré Madame Katese à KT Press.

Pour commencer, elle a organisé des ateliers d’écriture où les survivants se rencontraient dans une zone désignée, et étaient formés et encouragés à verser leur cœur sur papier en s’adressant au défunt.

Commençant par des lettres écrites par l’Association des Veuves de Génocide (AVEGA) et des étudiants (AERG) dans le district de Huye, elle a recueilli 100 lettres écrites.

Ce jeudi, la série d’atelier du Livre de la vie s’est tenue au Goethe-Institut Kigali / Centre Culturel Allemand.

Madame Katese, une entrepreneure culturelle a déclaré que les lettres recueillies seront imprimées sur papier et officiellement publiées lors de l’événement Kwibuka25 l’année prochaine.

Cependant, son atelier d’écriture de lettres deviendra un événement annuel.

« Il y a un problème de publication des lettres sur papier, mais nous envisageons maintenant de passer au numérique (bibliothèque numérique) et de collecter les lettres écrites en ligne pour accélérer le processus de leur réception à travers le Rwanda et dans le monde », a déclaré Madame Katese.

  •  
    2
    Partages
  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  




Une lettre aux victimes du Génocide : une artiste apporte un projet unique.

  •  
    2
    Partages
  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Une lettre aux victimes du Génocide : une artiste apporte un projet unique.

  •  
    2
    Partages
  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •