Les réformes portent sur les intérêts et la dignité de l’Afrique.

Les réformes portent sur les intérêts et la dignité de l’Afrique.

Les réformes portent sur les intérêts et la dignité de l’Afrique.

Le Président Paul Kagame a déclaré que l’approche de l’Union Africaine, axée sur le statu quo, doit changer à mesure que le continent cherche à se transformer.

Le Président Kagame s’est exprimé à Nouakchott, en Mauritanie, alors qu’il présidait la 31ème Session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Africaine qui s’est ouverte dimanche.

Monsieur Kagame a noté que des progrès avaient été réalisés sur plusieurs points concernant les réformes en cours visant à améliorer l’efficacité de l’institution.

« L’avenir que nous préparons est déjà là. La réforme institutionnelle et financière de notre Union a toujours porté sur la capacité de garantir les intérêts et la dignité de l’Afrique. L’approche du statu quo ne peut pas continuer et en effet, comme nous le voyons, des changements significatifs commencent à s’installer « , a déclaré le Président de l’Union Africaine au Sommet.

Le Président a noté qu’une Afrique transformée devrait être caractérisée par l’unité visible et la coopération.

« Nos partenaires sont réceptifs au point de vue de l’Afrique, mais il est essentiel que nous parlions d’une seule voix. Le respect des décisions de l’Union Africaine nous rend plus redoutables et protège les pays de la pression et de la manipulation », a-t-il déclaré.

Parmi les partenaires à l’appui du processus figurent l’Union Européenne sur une série de problèmes auxquels sont confrontés les deux blocs.

D’autres progrès réalisés au cours de l’année concernent le financement de l’Union.

« Le budget de 2019 présenté à l’Assemblée pour examen a même été réduit de 12% par rapport à 2018. En même temps, les contributions au Fonds pour la paix n’ont jamais été aussi élevées », a déclaré le Président au sommet.

En raison des réformes et de l’amélioration des finances, il a déclaré que l’Union Africaine était dans une meilleure position pour la mise en place d’un partenariat à long terme avec le Conseil de Sécurité des Nations Unies pour le financement des opérations de maintien de la paix en Afrique.

Le Président de l’UA a également salué les avancées positives dans la normalisation des relations entre l’Érythrée et l’Éthiopie et a promis le soutien de l’UA dans ce processus.

Au nom de l’UA, il a exprimé son soutien à la transition politique pacifique en Ethiopie et au Zimbabwe et a condamné les attaques violentes dont ont été témoins les deux pays ainsi que les attaques terroristes dans d’autres pays.

« Je souhaite également saluer les étapes encourageantes du processus de paix au Sud Soudan grâce à la médiation des Chefs d’État mandatés par l’IGAD. L’Union Africaine attend des parties concernées qu’elles respectent pleinement les accords. Ces développements positifs nous rappellent que le partenariat est le dénominateur commun des délibérations de ce Sommet. Partenariat entre nous, tout d’abord », a déclaré Monsieur Kagame.

Parmi les points à l’ordre du jour du sommet figurent une mise à jour du processus de réformes de l’Union Africaine, dont le Président Kagame est le fer de lance.

Le sommet examinera également les moyens de mettre fin à la violence et aux conflits dans différentes parties du continent, notamment au Sud Soudan, en République Centrafricaine, au Mali, dans l’Ouest du Cameroun et au Sahara Occidental.

L’une des principales réalisations du Sommet est l’augmentation du nombre de signatures de la Zone de Libre-échange Continentale Africaine avec la ratification de eSwatini et du Tchad.

« L’Accord de Libre-échange Continental, défendu par le Président Mahamadou Issoufou du Niger, compte parmi les réalisations les plus historiques de l’Union Africaine », a déclaré Monsieur Kagame lors de la présentation de son rapport sur les réformes de l’UA.

« Cela va devenir une réalité avant longtemps… Dans un sens plus profond, une Union Africaine capable de donner une zone de libre-échange fonctionnelle est en fait le point final de la réforme », a ajouté le Président.

  •  
    12
    Partages
  • 12
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  




Les réformes portent sur les intérêts et la dignité de l’Afrique.

  •  
    12
    Partages
  • 12
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Les réformes portent sur les intérêts et la dignité de l’Afrique.

  •  
    12
    Partages
  • 12
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •