Rwanda : Nouvelle loi pour rétablir l’ordre dans les affaires religieuses.

Rwanda : Nouvelle loi pour rétablir l’ordre dans les affaires religieuses.

Rwanda : Nouvelle loi pour rétablir l’ordre dans les affaires religieuses.

Le Gouvernement a présenté jeudi un projet de loi au Parlement qui imposera davantage d’exigences pour que les organisations confessionnelles soient enregistrées et autorisées à opérer dans le pays.

Le projet de loi détermine l’organisation et le fonctionnement des groupes confessionnels.

Il introduit des exigences pour que les organisations confessionnelles puissent fonctionner après avoir obtenu la personnalité juridique comme satisfaire aux qualifications minimales requises de leurs sermons pour les prédicateurs principaux et mener leurs sermons ou activités dans des établissements qui répondent à des normes déterminées.

Le projet de loi a été présenté par Madame Judith Uwizeye, Ministre dans le Bureau de la Présidente. Elle a souligné que le Gouvernement voulait mettre de l’ordre dans le fonctionnement des organisations confessionnelles.

« N’importe qui se réveillait un matin et appelait des gens pour fonder une église. La création d’une organisation confessionnelle n’exigeait rien. Nous voulons améliorer l’ordre des organisations confessionnelles », a-t-elle déclaré.

Parmi les autres modifications apportées à la loi actuelle sur les organisations confessionnelles, le nouveau projet de loi introduit une disposition les exigeant qu’elles établissent des organes internes de règlement des litiges.

Les organes indiqueront dans leur statut le rôle que jouent normalement les organisations confessionnelles et l’autorité du Gouvernement en charge des organisations confessionnelles dans la résolution des conflits.

En vertu de la loi proposée, des exigences en matière d’éducation ont été imposées aux représentants légaux et aux prédicateurs principaux des organisations confessionnelles.

Ils seront désormais tenus de posséder une licence en études religieuses ou toute licence avec un certificat valide dans les questions liées aux études religieuses délivré par une institution reconnue.

Les dirigeants ne doivent pas non plus avoir été condamnés pour crime de Génocide, idéologie du Génocide, discrimination ou pratiques sectaires.

Les membres du Parlement ont accueilli favorablement le nouveau projet de loi sur les organisations confessionnelles, le considérant comme une bonne initiative pour organiser des églises dans le pays, dont le nombre a augmenté significativement.

« Je soutiens fermement ce projet de loi, en particulier sur les exigences pour les dirigeants des organisations confessionnelles », a déclaré le député Theoneste Safari Begumisa.

Le député Fidèle Ruwigamba était d’accord avec ça, affirmant que le projet de loi arrivait au bon moment compte tenu de l’augmentation récente des églises qui fonctionnent sans un minimum de normes.

En février et mars de cette année, les autorités locales du pays et le Rwanda Governance Board (RGB) ont suspendu les activités de centaines de lieux de culte, principalement des églises pour non-respect des normes minimales.

Les lieux de culte ont été fermés parce qu’ils manquaient d’infrastructures de base, manquaient d’hygiène, ne respectaient pas les normes de sécurité, étaient bruyants ou avaient des problèmes liés à leur statut juridique.

Le projet de loi sera d’abord examiné au niveau des comités à la Chambre avant d’être renvoyé à la plénière pour l’approbation finale des législateurs.

  •  
    4
    Partages
  • 4
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  




Rwanda : Nouvelle loi pour rétablir l’ordre dans les affaires religieuses.

  •  
    4
    Partages
  • 4
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Rwanda : Nouvelle loi pour rétablir l’ordre dans les affaires religieuses.

  •  
    4
    Partages
  • 4
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •