Rwanda – Comment le programme de lecture préscolaire améliore la culture de la lecture.

Rwanda – Comment le programme de lecture préscolaire améliore la culture de la lecture.
Le ministre Mutimura lit un livre en kinyarwanda avec l'un des enfants.

Rwanda – Comment le programme de lecture préscolaire améliore la culture de la lecture.

Ils s’asseyaient dans un groupe sous un arbre, les pages de livres faisaient des sons claquants, par la brise ce matin-là.

Quand nous sommes arrivés à Karenge dans le district de Rwamagana, c’était comme d’habitude. Certains enfants étaient occupés dans les salles de classe tandis qu’une trentaine d’autres étaient assis sous l’arbre en train de lire.

Un homme et une femme étaient assis à côté d’eux sur un tapis, aidant les jeunes à lire des livres en kinyarwanda. C’est une habitude normale où au moins deux fois par semaine, les enfants sont dehors et apprennent à lire dans leur langue locale.

Les experts affirment qu’il est scientifiquement prouvé que les enfants peuvent faire mieux dans diverses matières, lorsqu’ils apprennent à lire dans leur langue maternelle.

Madame Seraphine Nyirabagenzi est l’un des facilitateurs de lecture à l’école. Elle dit que cette habitude a donné des résultats positifs.

«En tant que parents, nous avons collaboré avec des écoles pour apprendre à nos enfants à lire suffisamment tôt. Nous avons des livres et d’autres documents et il y a eu des changements positifs depuis le début », dit-elle.

Madame Nyirabagenzi contribue au projet « Early Reading Reading »; ‘Mureke Dusome’, un projet communautaire lancé par le ministère de l’éducation en partenariat avec la stratégie de l’USAID pour établir et soutenir une culture de la lecture à travers le pays.

Le programme établit des partenariats école-communauté et l’engagement de la famille dans l’éducation des enfants.

Il est mis en œuvre par « Save the Children » à travers le pays et bénéficie à plus d’un million d’enfants, selon les officiels.

Il fait partie des trois programmes de lecture précoce financés par l’USAID. D’autres sont «Itegure Gusoma» qui est un programme pré-primaire et «Soma Umenye» qui cible les enfants P1 à P3.

Tous les projets travaillent ensemble pour faire en sorte que les enfants lisent en kinyarwanda dans et hors de l’école.

« Mureke Dusome » travaille également à augmenter la qualité et la quantité des livres pour enfants en kinyarwanda et à augmenter les opportunités pour les élèves de lire en dehors de l’école.

Impact positif

Madame Nyirabagenzi, une mère de deux enfants, affirme que depuis le début du projet, les parents de la région en ont perçu un impact positif.

« Nous enseignons deux fois par semaine, en engageant les enfants entre trois et neuf ans. Nous leur apprenons à lire en kinyarwanda et nous nous assurons qu’ils apprennent quelque chose de nouveau chaque fois que nous nous rencontrons. Cela aide vraiment parce qu’ils sont susceptibles d’apprendre facilement d’autres langues et puisque nous les encourageons à rapporter des livres à la maison, les parents sont heureux que les enfants ne soient pas oisifs », dit-elle.

Elle a ajouté que, bien qu’elle n’ait aucune qualification d’enseignement supérieur en tant que formatrice en lecture, elle a acquis une formation qui l’aidait à mieux travailler avec d’autres collègues.

Écoles optimistes

Selon Monsieur Jean Bidugu Directeur de GS Karenge, grâce aux programmes les enfants sont préparés à partir du niveau préscolaire et peuvent lire tous les documents kinyarwanda dès la troisième primaire.

« Les enfants sont préparés à partir de la pépinière pour se préparer à lire. Grâce à ce programme, nous avons reçu plus de 500 livres qui vont considérablement améliorer la culture de la lecture ici. Outre les enseignants, les parents et les directeurs d’école ont été formés et nous espérons que beaucoup de choses vont changer », a-t-il déclaré

La culture de la lecture devrait se consolider.

Amb. Peter Vrooman, Ambassadeur américain au Rwanda, qui a officiellement remis la première édition d’un nouveau manuel de niveau primaire, a déclaré que l’USAID et ses partenaires soutiendraient la culture de la lecture des livres en kinyarwanda, ajoutant qu’il était important pour les jeunes enfants d’apprendre dans la langue maternelle, car cela les aiderait à apprendre l’anglais et d’autres langues beaucoup plus facilement.

La copie de la première édition d’un nouveau manuel de niveau P1 créé par le « Rwanda Education Board », en partenariat avec l’USAID, sera distribuée à tous les élèves des écoles publiques du pays.

Il a également salué l’initiative des parents de promouvoir une culture de lecture dans leurs communautés.

« Les parents sont très importants dans cet exercice parce que ce sont eux qui encourageront les enfants à prendre des livres et à lire. Il est important que les enfants sachent lire à la maison, à l’école et dans la vie en général, ce qui aidera le Rwanda à devenir un pays basé sur la connaissance », a-t-il ajouté.

Monsieur Eugene Mutimura, Ministre de l’Éducation a salué les programmes visant à se compléter les uns les autres, exprimant son optimisme quant au fait qu’ils prépareront les enfants à devenir de futurs leaders.

« Si les enfants sont entraînés à lire, cela les aide à en savoir plus et les maintient occupés et éloignés des distractions inutiles. Nous continuerons à travailler avec nos partenaires pour assurer la réussite et la durabilité du programme », a-t-il déclaré

  •  
    9
    Partages
  • 9
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  




Rwanda – Comment le programme de lecture préscolaire améliore la culture de la lecture.

  •  
    9
    Partages
  • 9
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Rwanda – Comment le programme de lecture préscolaire améliore la culture de la lecture.

  •  
    9
    Partages
  • 9
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •