Le commerce électronique et l’éducation figureront au prochain sommet sino-africain.

Le commerce électronique et l’éducation figureront au prochain sommet sino-africain.
Le ministre chinois adjoint des Affaires étrangères, Chen Xiaodong, prend la parole lors du forum à Beijing.

Le commerce électronique et l’éducation figureront au prochain sommet sino-africain.

Le développement du commerce électronique et l’amélioration de l’éducation en Afrique sont quelques-uns des thèmes clés qui devraient marquer le prochain « Forum sur la Coopération Sino-africaine » (FOCAC) qui se tiendra à Beijing en septembre.

Cela a été souligné lors d’une conférence de réflexion entre la Chine et l’Afrique qui s’est tenue à Beijing, un événement de deux jours qui s’est terminé vendredi, visant à examiner certaines des questions importantes concernant le prochain sommet.

Plus de 380 délégués, dont des ambassadeurs de 44 pays africains, des représentants du Gouvernement, des universitaires, des représentants des médias de 52 pays africains, des responsables du ministère chinois des Affaires étrangères, des intellectuels de l’Université Normale du Zhejiang, entre autres, ont assisté à la conférence.

Considérés par les organisateurs comme une activité importante avant le prochain Sommet de Beijing en 2018, les participants ont évoqué un certain nombre de sujets de discussion au sommet du FOCAC, allant de l’amélioration du commerce au commerce électronique en passant par l’éducation.

« Je suis allé en Afrique deux fois et j’ai trouvé qu’il y avait beaucoup de produits typiques du style africain, mais nous ne pouvons pas acheter ces produits car ils ne sont pas vendus dans les magasins. Ainsi, avec le commerce électronique, certains produits de saveur locale et typique peuvent trouver un marché en Chine et les produits chinois peuvent également trouver leur place sur le marché africain », a déclaré Monsieur Tang Min, conseiller à la China Social Entrepreneurship Foundation.

Il a ajouté que la première étape consistait à former la jeune génération, par exemple dans les universités avec l’aide du Gouvernement chinois.

En termes d’éducation, les officiels ont insisté pour plus de corporation entre les universités chinoises et africaines en améliorant la capacité de communication internationale aussi bien qu’en investissant dans des qualifications et en encourageant des échanges entre des académiciens.

D’autre part, les pays africains ont été invités à maintenir la stabilité politique afin que les investisseurs chinois soient assurés de la sécurité tout en faisant des affaires en Afrique.

Monsieur Chen Xiaodong, Vice-ministre chinois des Affaires étrangères, a déclaré que les groupes de réflexion chinois et africains pouvaient contribuer davantage à la construction d’un nouveau type de relations internationales en exhortant les chercheurs à se concentrer sur les relations sino-africaines.

« Nous nous félicitons des bonnes idées et des suggestions qui abordent les défis et les problèmes de la coopération sino-africaine », a-t-il déclaré.

« Pendant que les relations et la coopération sino-africaines continuent à prospérer, je vois d’énormes opportunités et de grandes perspectives de collaboration entre les groupes de réflexion chinois et africains », a-t-il ajouté.

Le « FOCAC » implique 52 pays africains, la Commission de l’UA et la Chine et donne une plate-forme où la coopération dans des domaines tels que le commerce, la technologie, les médias, la diplomatie, l’agriculture. La culture et les échanges interpersonnels y sont débattus.

Un certain nombre de Chefs d’État africains sont attendus au sommet de cette année qui sera accueilli par Monsieur Xi Jin Ping, le Président chinois, aux côtés de Monsieur Cyril Ramaphosa Président d’Afrique du Sud.

Dans l’attente de ce forum, le Président chinois viendra au Rwanda pour une visite d’Ét

  •  
    2
    Partages
  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  




Le commerce électronique et l’éducation figureront au prochain sommet sino-africain.

  •  
    2
    Partages
  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Le commerce électronique et l’éducation figureront au prochain sommet sino-africain.

  •  
    2
    Partages
  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •