Rwanda – Tap & Go : Tricherie signalée dans la recharge les cartes de transport.

Rwanda – Tap & Go : Tricherie signalée dans la recharge les cartes de transport.

Rwanda – Tap & Go : Tricherie signalée dans la recharge les cartes de transport.

Un investisseur local enregistre une histoire de succès et étend à la région son service de système de paiement électronique dans les transports publics, mais les clients pointent du doigt les agents qui vendent le service pour « leur voler ».

Le 22 avril 2018, Madame Marie Louise Mukanoheri, une vendeuse qui se rend chaque jour de Kinyinya à Nyabugogo dans la capitale Kigali pour y passer la journée, a pris sa carte de paiement électronique, communément appelée « Tap & Go ».

La puce de la carte est lue par une machine installée à l’entrée du bus. Le passager met la carte sur la machine qui déduit une somme d’argent équivalente à un seul voyage.

Ceci fait partie de la transition plus large du pays vers une économie sans cash. Les détenteurs de cartes «Tap & Go» complètent leurs services avec des agents postés sur tous les terminaux de bus.

Mais l’expérience de Madame Mukanoheri avec le service a soulevé des sourcils parmi les passagers utilisant ce système de paiement.

En arrivant à l’arrêt de bus, Madame Mukanoheri a tapé sa carte comme d’habitude et la machine a fait une déduction laissant un solde de 250 Frw.

« Le soir, quand j’étais prête à rentrer à la maison, j’ai ajouté 250 Rwf parce qu’un voyage à Kinyinya est de 275 Rwf. Mais à ma grande surprise, la machine a marqué «fonds insuffisants». J’ai réalisé qu’il n’y avait pas d’argent sur ma carte « , a déclaré Madame Mukanoheri à KT Press.

« J’avais déjà entendu parler de tels cas, mais je n’y ai jamais cru jusqu’à ce que cela m’est arrivé personnellement. Normalement quand vous rechargez, l’agent vous montre le dernier solde mais ici, à Nyabugogo, ils ne permettent pas cette vérification en prétendant qu’ils ont une longue file d’attente et ne peuvent pas avoir le temps pour cela. »

Dans ce processus, a dit furieusement Madame Mukanoheri, « ils chipent votre argent. »

Au parking des bus reliant Kimironko à Nyabugogo via Kibagabaga, une femme qui s’est identifiée seulement comme Maman Hirwa, a vécu une expérience similaire la semaine dernière.

Elle a complété sa carte avec 1.000 Rwf alors qu’il y avait un solde de 200 Rwf dessus. Cependant, à son arrivée à l’autobus sur son chemin de retour à la maison, le lecteur de carte a affiché un solde de 1000 Rwf.

Les failles de vol détectées

Monsieur Bonfils Munyaneza, chauffeur à la « Fédération Rwandaise des Coopératives de Transport » (RFTC) sur la route Nyabugogo-Nyacyonga, a déclaré que les agents « Tap & Go » causaient des querelles entre eux et les passagers.

« Nous avons toujours des problèmes avec les clients qui tapent et constatent qu’il n’y a pas d’argent sur la carte alors qu’ils viennent de l’alimenterr », a déclaré Monsieur Munyaneza.

Monsieur Munyaneza fait également appel aux institutions concernées pour intervenir et résoudre ce service à la clientèle dans le secteur des transports publics à Kigali.

Madame Sharon Teta, s’exprimant au nom d’AC Group, la société propriétaire de « Tap & Go », a déclaré à KT Press que l’entreprise supervisait les agents de Bus Park et les arrêts de bus.

« Ils (Tap & Go) suivent le flux de travail et assurent la satisfaction des voyageurs », a déclaré Madame Teta.

Madame Teta a déclaré que chaque agent devait remettre les reçus aux clients pour les assurer de l’argent qu’ils ont complété.

« Chaque agent est censé donner un reçu à chaque client après la recharge pour éviter les malversations », a-t-elle dit refusant de divulguer les critères de sélection de leurs agents et les mesures prises une fois qu’un agent était surpris en train de tricher.

Toutefois, les voyageurs ont déclaré que les agents ne donnaient plus de reçus, c’est un moyen pour voler les passagers.

Le « Rwanda Utilities Regulatory Authority » (RURA) a déclaré à KT Press qu’elle ne connaissait pas grand-chose à cette question, mais qu’elle recevait des plaintes numériquement.

Monsieur Anthony Kuramba, porte-parole de « RURA », a déclaré à KT Press que leur unité des affaires de la consommation recevait un certain nombre de cas de ce type. Il conseille aux passagers de signaler ces cas à « RURA ».

« Nous souhaitons que tous ceux qui ont été escroqués nous fassent rapport afin que nous suivions le problème », a déclaré Monsieur Kuramba à KT Press.

« Cette culture du vol des clients devrait cesser. »

Monsieur Kuramba, a cependant déclaré que « RURA » engagerait « AC Group » afin qu’ils exhortent leurs agents à donner des reçus chaque fois qu’un client ajoute de l’argent sur sa carte.

  •  
    9
    Partages
  • 8
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  




Rwanda – Tap & Go : Tricherie signalée dans la recharge les cartes de transport.

  •  
    9
    Partages
  • 8
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Rwanda – Tap & Go : Tricherie signalée dans la recharge les cartes de transport.

  •  
    9
    Partages
  • 8
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •