Le Rwanda possède aujourd’hui son « Parc National – BIG FIVE »

Le Rwanda possède aujourd’hui son « Parc National – BIG FIVE »
Seuls les rhinocéros noirs manquaient au « Parc AKAGERA » pour en faire un Parc National « BIG FIVE »

Le Rwanda possède aujourd’hui son « Parc National – BIG FIVE »

Depuis l’arrivée des sept lions en 2015, dont la population a plus que doublé aujourd’hui, seuls les rhinocéros noirs manquaient à l’appel pour faire du Parc National AKAGERA, une grande et prestigieuse  réserve « Big five », regroupant les cinq mammifères africains mis en avant par les autorités touristiques dans le cadre des safaris photographiques.

Ces fameux « Big five » reprennent le lion d’Afrique, le léopard d’Afrique, l’éléphant d’Afrique, le rhinocéros noir et le buffle d’Afrique. A l’exception du buffle, ces espèces animales sont toutes menacées depuis le 20ième siècle.

Howard G. BUFFET, Président de la « Fondation Howard G. BUFFET » s’est exprimé quant à l’engagement qu’il avait pris auprès du Président Paul KAGAME. « Il y a plusieurs années, alors que nous luttions contre le braconnage du rhinocéros dans d’autres parties de l’Afrique, je me suis engagé envers le Président KAGAME à soutenir la réintroduction des rhinocéros au Rwanda, car nous savions que ce pays les protégerait. Aujourd’hui marque une autre étape dans le leadership émergeant du Rwanda sur le continent en matière de conservation, d’écotourisme et surtout de bonne gouvernance »

La Fondation Howard G. BUFFET prend également en charge les mesures spécifiques concernant la sécurité et le bien-être des rhinocéros dans le parc. Cela comprend une équipe de rangers spécialement formée, une unité canine « anti-braconnage » et le déploiement d’un hélicoptère pour assurer une surveillance aérienne.

Claire AKAMANZI, Responsable du « Rwanda Development Board » (RDB) a également déclaré que « le retour des rhinocéros noirs au Parc National d’Akagera ouvre un nouveau chapitre dans notre parcours de conservation, et nous sommes très reconnaissants à tous nos partenaires qui ont contribué à cette réussite ».

Ce projet concernant la réintroduction des rhinocéros au Rwanda a également été soutenu par le Gouvernement et la « PostcodeLottery » des Pays-Bas.

Au total 20 rhinocéros noirs doivent rejoindre le Parc National AKAGERA, alors que 10 d’entre eux sont arrivés dernièrement par avion d’Afrique du Sud.

Peter FEARNHEAD, PDG de « African Parks », a publié dans un communiqué que « les rhinocéros sont l’un des grands symboles de l’Afrique, mais sont toujours gravement menacés et connaissent un déclin dans de nombreux endroits du continent en raison du commerce illégal et lucratif des cornes de rhinocéros ». En effet, sa corne parée de vertus médicinales imaginaires, ou utilisée comme symbole de richesse, se vend plus cher que l’or ou la cocaïne sur les marchés vietnamien et chinois.

Se félicitant pour ce nouveau « don » au Rwanda, le Haut-Commissaire Sud-Africain George NKOSINATI a tweeté : « Le Rwanda est maintenant officiellement une nation « Big five ». C’est une journée fantastique pour le pays. »

Le responsable des opérations du « Rwanda Development Board » (RDB), Emmanuel HATEGEKA s’est également exprimé : « Le retour des rhinocéros noirs est un signe de confiance dans la capacité du Rwanda à les protéger ». Le Parc National d’Akagera est un habitat de savane sauvegardé et protégé, qui a subi des transformations remarquables et dont la gestion a été confiée aux « African Parks », en collaboration avec « RDB ».

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  




Le Rwanda possède aujourd’hui son « Parc National – BIG FIVE »

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Le Rwanda possède aujourd’hui son « Parc National – BIG FIVE »

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •