Le Tchad devient accessible sans visa, pour les ressortissants des pays de la CEMAC

Le Tchad devient accessible sans visa, pour les ressortissants des pays de la CEMAC

Le Tchad devient accessible sans visa, pour les ressortissants des pays de la CEMAC

Depuis le 8 août, les ressortissants des pays de la « Communauté Économique et Monétaire d’Afrique Centrale (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon et Guinée équatoriale et Tchad) n’ont plus besoin de visa pour entrer au Tchad.

Selon le ministre tchadien des Affaires étrangères, de l’Intégration africaine et de la Coopération internationale, Hissein Brahim Taha, les ressortissants de la zone CEMAC n’auront plus besoin de visas pour entrer dans le pays.

« Tout ressortissant de l’un des Etats membres, Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon et Guinée Equatoriale, détenteur d’une pièce d’identité sécurisée (Passeport ou carte d’identité) en cours de validité, n’est plus soumis à l’obligation de visa d’entrée ou d’autorisation de sortie pour tout séjour ne dépassant pas 3 mois en territoire tchadien », a déclaré le ministre.

Par cette mesure, le Tchad vient ainsi de jouer sa partition dans le dessein de l’Union Africaine de parvenir à une Afrique sans frontière.

D’ailleurs, les six pays de la CEMAC étaient parvenus en 2013 à un accord sur la libre-circulation, comme il est de vigueur dans la quinzaine de pays de la « Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest »(Cédéao).

Toutefois, cet accord n’a jamais été appliqué en raison du refus de la Guinée équatoriale et du Gabon, pays pétroliers peu peuplés et relativement prospères qui craignaient une immigration massive.

Le 7 août dernier, la Guinée équatoriale avait réitéré son refus d’ouvrir son espace, sauf pour les détenteurs de “passeports diplomatiques, officiels et de service (…) si le séjour a une durée de moins de trois mois”.

Pourtant, en février dernier, tous les pays de la CEMAC avaient de nouveau promis de se soumettre à la mesure, moyennant la mise en place de titres d’identité biométriques.

De plus en plus de pays en Afrique marchent vers la libre-circulation. Mais les disparités économiques et monétaires, et les craintes sécuritaires rendent parfois difficile l’ouverture des frontières comme le prévoit l’Union africaine dans son agenda 2063.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  




Le Tchad devient accessible sans visa, pour les ressortissants des pays de la CEMAC

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Le Tchad devient accessible sans visa, pour les ressortissants des pays de la CEMAC

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •