Deux Généraux ougandais accusés de torture envers un homme d’Affaires rwandais incarcéré à Kampala

Deux Généraux ougandais accusés de torture envers un homme d’Affaires rwandais incarcéré à Kampala
René Rutagungia lors de son arrivée au Tribunal

Deux Généraux ougandais accusés de torture envers un homme d’Affaires rwandais incarcéré à Kampala

Deux officiers supérieurs de l’armée ougandaise, dont le Lieutenant Général Henry Tumukunde, Ministre de l’Intérieur et le Général de Brigade Abel Kandiho, patron du Service des Renseignements,  ont été formellement accusés d’avoir séquestré et torturé un ressortissant rwandais, Réné Rutagungira, actuellement poursuivi devant la justice ougandaise pour espionnage (source judiciaire).

On rappelle que René Rutagungira qui exerçait jusqu’ici sa carrière d’homme d’affaires a été enlevé au mois d’ août dernier par les services de renseignement ougandais qui l’accusent notamment de complicité dans l’extradition de plusieurs dissidents rwandais en quête d’asile en Ouganda.

Le ressortissant rwandais actuellement incarcéré en Ouganda est poursuivi avec sept autres co-accusés, dont deux civils et cinq autres officiers supérieurs de l’armée et la Police ougandaise,  dont SCP Joel Aguma, SSP Nixon Agasirwe, Sgt Abel Tumukunde, ASP James Magada et Faisal Katende, indique-t-on.

Dans sa plaidoirie devant le tribunal militaire de Makindye, situé dans le banlieue de Kampala, la défense de l’accusé a évoqué les deux jours d’enfer que leur client a enduré  à la prison militaire de Mbuya, située dans le Sud-est de l’Ouganda, avant le début de son procès

Selon la défense, les faits remontent au mois d’août dernier après l’arrestation de cet ancien homme d’Affaires rwandais à Kampala suite à l’accusation d’enlèvement d’un ressortissant étranger, en violation de l’article 242 de la loi sur le Code pénal en vigueur dans ce pays.

D’après les témoignages récoltés par la défense de l’accusé, le Général Henry Tumukunde qui assume actuellement les fonctions du Ministre de l’Intérieur ainsi que le patron des Services de renseignement ougandais, le Général de Brigade Abel Kandiho  ont usé de leur influence au sein de la haute hiérarchie de l’armée ougandaise pour infliger à la victime d’une énorme violence physique et psychologique, selon toujours les médias rwandais.

Au mois de Novembre dernier,  le journal ougandais « Chimpreports » avait signalé les signes d’une guerre froide entre les deux pays voisins et amis


Deux Généraux ougandais accusés de torture envers un homme d’Affaires rwandais incarcéré à Kampala




Deux Généraux ougandais accusés de torture envers un homme d’Affaires rwandais incarcéré à Kampala





Deux Généraux ougandais accusés de torture envers un homme d’Affaires rwandais incarcéré à Kampala

Deux Généraux ougandais accusés de torture envers un homme d’Affaires rwandais incarcéré à Kampala