L’IMPOSTURE D’ALAIN JUPPE, LORS DU GÉNOCIDE DES TUTSI DU RWANDA (1993-1994), par Jean-Pierre COSSE

L’ancien ministre des Affaires étrangères… n’a eu ni l’intelligence de la situation, ni le courage pour demeurer fidèle à la vérité et au droit humain. 23 ans après, comme Hubert Védrine, comme l’amiral Lanxade, comme Bruno Delay, il continue à s’enliser dans le déni de la réalité rwandaise.