Des officiers de police rwandais récompensés pour leurs services exceptionnels à Juba (Sud-Soudan)

Des officiers de police rwandais récompensés pour leurs services exceptionnels à Juba (Sud-Soudan)
Moustapha Soumare, chef adjoint de la mission de maintien de la paix, inspecte le défilé des médailles organisé par les gardiens de la paix rwandais à Juba lundi.

Des officiers de police rwandais récompensés pour leurs services exceptionnels à Juba (Sud-Soudan)

Au total, 183 policiers rwandais, dont 30 femmes, ont reçu lundi des médailles de l’ONU pour leur diligence et leur dévouement au service de la « Mission des Nations Unies » au Sud-Soudan.

« Votre travail a eu un impact positif sur la vie de dizaines de milliers de civils sud-soudanais », a déclaré Moustapha Soumaré, Chef Adjoint de la « Mission de Maintien de la Paix », dans un communiqué reçu par The New Times.

Il a donné les médailles au nom du Secrétaire Général des Nations Unies.

L’Unité de police, composée de 160 officiers, est arrivée au Sud-Soudan en avril 2017, alors que 23 autres policiers sont venus en renfort en juillet dernier.

Selon le communiqué, l’Unité de Police rwandaise a été basé dans la capitale Juba, où leurs tâches principales consistaient à des patrouilles municipales et à la gestion de l’ordre public dans les sites de protection de la mission de l’ONU, afin de protéger les civils qui cherchaient un abri, selon le communiqué.

Au total, le Rwanda compte environ 2 600 militaires en uniforme, policiers et militaires, au Soudan du Sud.




L’Inspecteur de police Maurice Nyierema, l’un des bénéficiaires de la médaille à la cérémonie, a déclaré que sa décision de servir en tant que Gardien de la Paix était éclairée par l’histoire du Rwanda (du génocide de 1994 perpétré contre les Tutsis).

« Ce qui s’est passé au Rwanda rend ma conviction plus forte que nous ne pouvons pas permettre que quelque chose comme cela puisse se reproduise dans n’importe quel autre endroit du monde », a-t-il dit.

Il a également souligné l’importance d’avoir des policières dans la mission de maintien de la paix au Soudan du Sud.

«Elles nous permettent de faire un meilleur travail parce que nous travaillons dans une zone [les sites de protection] avec beaucoup de femmes et d’enfants. Les policières sont plus sensibles aux problèmes propres aux femmes et peuvent s’identifier à elles en tant que consœurs ».

Les participants ont également eu droit à une représentation culturelle étendue, comprenant  le chant, le tambour et la danse.

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  




Des officiers de police rwandais récompensés pour leurs services exceptionnels à Juba (Sud-Soudan)

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Des officiers de police rwandais récompensés pour leurs services exceptionnels à Juba (Sud-Soudan)

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •