Louise Mushikiwabo préside les réunions du Conseil de l’UA en Mauritanie.

Louise Mushikiwabo préside les réunions du Conseil de l’UA en Mauritanie.
La ministre rwandaise des Affaires étrangères, de la Coopération et de l'EAC, Louise Mushikiwabo

Louise Mushikiwabo préside les réunions du Conseil de l’UA en Mauritanie.

Madame Louise Mushikiwabo, Ministre rwandaise des Affaires étrangères, de la Coopération et de l’EAC, a présidé jeudi et vendredi la 33ème session ordinaire du « Conseil Exécutif de l’Union Africaine » (UA).

Le « Conseil Exécutif » est composé des Ministres des Affaires Etrangères de l’Union Africaine ou d’autres Ministres dûment accrédités par les Gouvernements des États membres.

Les réunions ouvriront la voie à la session ordinaire de l’Assemblée des Chefs d’État et de Gouvernement de l’Union Africaine (UA) prévue pour dimanche et lundi.

Le sommet de cette année a pour thème «Combattre la corruption : un chemin durable vers la transformation de l’Afrique».

La Ministre Mushikiwabo a déclaré aux membres à Nouakchott, la capitale de la Mauritanie, qu’il était important que les pays prennent des mesures plus concrètes pour lutter contre la corruption sur le continent.

« Dans la vision d’efficacité qui caractérise les réformes en cours, il me semble essentiel d’évoquer la lutte contre la corruption, thème du sommet de cette année », a-t-elle déclaré.

Selon un rapport de la Commission Economique des Nations Unies pour l’Afrique, l’Afrique perd au moins 50 milliards de dollars par an à cause des flux financiers illicites.

« Imaginez les résultats innombrables pour nos peuples si ces montants étaient récupérés et alloués à des programmes visant à la bonne gouvernance, au développement économique durable, à la paix et à la stabilité du continent », a noté la Ministre.

Concernant la réforme de l’Union Africaine, Madame Mushikiwabo a déclaré: « Nous avons voulu nous donner les moyens de participer de façon plus optimale, pour atteindre nos objectifs sociaux et économiques pour le bien-être des populations africaines ».

Monsieur Moussa Faki Mahamat, le Président de la Commission de l’Union Africaine, a déclaré qu’une action vigoureuse était nécessaire pour arrêter la corruption, soulignant que le continent devait redoubler d’efforts pour éradiquer ce fléau.

« Nous devons aller au-delà des incantations pour marquer l’engagement à combattre la corruption avec le sceau de l’action et du concret. Les Etats membres sont fortement exhortés de prendre les mesures que la situation exige et de répondre aux aspirations de nos peuples à la bonne gouvernance », a-t-il déclaré dans son discours.

Si la lutte contre la corruption n’est pas vigoureusement combattue, a déclaré Monsieur Mahamat, la cohésion des sociétés africaines et la viabilité des États seront durablement touchées.

Il a également plaidé pour la conclusion réussie des dialogues politiques au Burundi ainsi que pour des élections pacifiques et transparentes en République Démocratique du Congo.

À l’ordre du jour, les membres ont également discuté des moyens de mettre fin à la violence et aux crises dans différentes parties de la région, notamment au Sud Soudan, en République Centrafricaine, au Mali, dans l’ouest du Cameroun et au Sahara Occidental.

Les réunions du Conseil Exécutif ont été précédées par les réunions du Comité des Représentants Permanents présidé par Madame Hope Gasatura Tumukunde la représentante permanente du Rwanda auprès de l’UA.

Ces réunions, entre autres, ont salué les réalisations de l’UA cette année, notamment le lancement du « Marché Unique Africain du Transport Aérien » (SAATM) ainsi que la signature de la « Zone Continentale Africaine de Libre-échange » (AfCFTA).

  •  
    4
    Partages
  • 4
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  




Louise Mushikiwabo préside les réunions du Conseil de l’UA en Mauritanie.

  •  
    4
    Partages
  • 4
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Louise Mushikiwabo préside les réunions du Conseil de l’UA en Mauritanie.

  •  
    4
    Partages
  • 4
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •